Faits divers – Justice DOSSIER : La disparition de Maëlys

Affaire Maëlys : la mère du suspect a pu le voir à la prison de Saint-Quentin-Fallavier

Par Véronique Pueyo, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu mercredi 4 octobre 2017 à 17:05

Nordhal L. est incarcéré à la prison de Saint-Quentin-Fallavier depuis le 14 septembre dernier.
Nordhal L. est incarcéré à la prison de Saint-Quentin-Fallavier depuis le 14 septembre dernier. © Maxppp -

La mère du principal suspect dans l'affaire Maëlys a pu voir son fils en prison, ce mercredi matin, au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère). Maëlys, 9 ans, a disparu depuis le 27 août lors d'une fête de mariage au Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

C'est la deuxième fois que Christiane L. revoyait son fils, depuis qu'il est incarcéré. Elle s'est rendue tôt ce mercredi matin au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier, dans le Nord Isère, en compagnie d'une autre personne, dont on ne connait pas l'identité. Elle est ressortie une heure et demie plus tard, sans vouloir parler aux journalistes qui l'attendaient, visiblement agacée par ce qu'elle qualifie de "harcèlement médiatique".

Promesse tenue ?

Alors qu'est ce que la mère et le fils ont-ils pu se dire lors de ce nouveau parloir ? Rien n'a filtré. Mais quand Christiane L. avait entendu l'appel désespéré des parents de Maëlys, la semaine dernière, suppliant le suspect numéro un de collaborer avec les enquêteurs, elle avait affirmé qu'elle avait été touchée. "Moi aussi, je suis une mère, et je ne suis pas indifférente à la douleur de cette famille" avait-elle déclaré.

Elle avait alors promis que, quand elle verrait son fils, elle lui dirait que s'il avait vu quelque chose, il fallait qu'il le dise. A-t-elle tenu promesse ? Mystère. Depuis le début de l'affaire, l'ancien militaire de 34 ans, domicilié chez ses parents à Domessin, en Savoie, crie son innocence, en trouvant réponse à toutes les interrogations des gendarmes.

À nouveau entendu par les juges

Il devrait être une nouvelle fois entendu par les deux juges d'instruction chargés du dossier d'ici la fin du mois. Ces magistrats attendent le retour des expertises psychiatriques.

Incarcéré depuis le 3 septembre dernier, Nordahl L, lui, a été transféré de la prison de Varces à celle de Saint-Quentin-Fallavier le 14 septembre, suite à des menaces de mort de la part de co-détenus. Il a été placé à l'isolement et "supporterait bien" la détention selon ses gardiens. Quant à son avocat lyonnais, maître Jakubowitz, il s'est systématiquement refusé, jusqu'à présent, à tout commentaire sur son client.

Saint-Quentin-Fallavier, en Isère - Radio France
Saint-Quentin-Fallavier, en Isère © Radio France - Denis Souilla