Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais extrait de sa cellule, les enquêteurs fouillent des zones déjà explorées

mercredi 14 février 2018 à 11:11 - Mis à jour le mercredi 14 février 2018 à 11:38 Par Denis Souilla, Céline Loizeau et Xavier Demagny, France Bleu Berry, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Nordahl Lelandais, principal suspect dans l'affaire de la disparition de Maëlys, a été extrait mercredi matin de sa cellule de Saint-Quentin-Fallavier (Isère). Il est passé brièvement au palais de justice de Grenoble avant d'être conduit dans le secteur du Pont-de-Beauvoisin.

Le palais de justice de Grenoble
Le palais de justice de Grenoble © Radio France - Xavier Demagny

Saint-Quentin-Fallavier, France

Nordahl Lelandais, principal suspect dans l'affaire de la disparition de Maëlys, a été extrait mercredi matin, vers 7h45, de sa cellule du centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère). Il avait déjà été entendu une première fois le 30 novembre dernier. L'homme de 34 ans a été brièvement emmené au palais de justice de Grenoble pour être ensuite conduit dans le secteur du Pont-de-Beauvoisin (Isère).

La brigade de gendarmerie du Pont-de-Beauvoisin (Isère) - Radio France
La brigade de gendarmerie du Pont-de-Beauvoisin (Isère) © Radio France - Céline Loizeau

De nouvelles recherches dans des secteurs déjà explorés ?

Selon nos informations, Nordahl Lelandais est accompagné de son avocat Alain Jakubowicz, du procureur de la République Jean-Yves Coquillat, des trois juges en charge d'instruire l'affaire et de gendarmes enquêteurs. 

D'après la journaliste de France Bleu Isère présente au Pont-de-Beauvoisin, des gendarmes de haute montagne et une équipe spécialisée en identification criminelle sont aussi présents sur place, avec des chiens spécialisés dans la recherche de restes humains. 

Le convoi d'une quinzaine de véhicules à quitté la brigade de gendarmerie à la mi-journée. Il a été demandé aux journaliste de ne pas suivre ce convoi. Selon Le Dauphiné Libéré, il a pris la direction de Domessin (Savoie) pour s'arrêter au domicile de la famille Lelandais. Tout le quartier autour de la maison est bouclé. Des recherches seraient de nouveau en cours dans le secteur des gorges de Chailles, là où déjà, les enquêteurs avaient mené de longues opérations au mois de septembre. 

De nouveaux éléments dans l'enquête ?

Nordahl Lelandais est mis en examen depuis le début du mois de septembre 2017 pour "meurtre précédé d'un enlèvement" dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Maëlys de Araujo, âgée de 9 ans, disparue lors d'une fête de mariage au Pont-de-Beauvoisin (Isère) dans la nuit du 26 au 27 août 2017. Il est également mis en examen, dans une autre affaire, pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer en Savoie en avril dernier.

Un gourgon de gendarmerie au Pont-de-Beauvoisin (Isère) - Radio France
Un gourgon de gendarmerie au Pont-de-Beauvoisin (Isère) © Radio France - Céline Loizeau

A priori, les enquêteurs auraient versé récemment au dossier des éléments nouveaux et importants, ce qui fait dire a une source proche de l'affaire que "cette journée pourrait s’avérer cruciale". Jusqu'ici, Lelandais nie toute implication dans la disparition de Maëlys. Va-t-on cette fois le mettre face a des faits précis qui pourraient le confondre, ou en tous cas, l'obliger à changer de version ? 

  • Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble, devrait s'exprimer en fin d'après-midi au cours d'une conférence de presse.
  - Visactu
© Visactu -
Le centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier est situé dans le nord du département de l'Isère - Radio France
Le centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier est situé dans le nord du département de l'Isère © Radio France - Denis Souilla