Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Affaire Maëlys : la reconstitution nocturne du meurtre de la fillette a duré sept heures

lundi 24 septembre 2018 à 18:32 - Mis à jour le mardi 25 septembre 2018 à 6:55 Par Denis Souilla et Céline Loizeau, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

La reconstitution du meurtre de Maëlys s’est tenue dans la nuit de lundi à mardi en Isère et Savoie en présence de Nordahl Lelandais. Il a été sur amené les lieux de l’enlèvement et de la mort de l’an fillette. Un périmètre de sécurité a été assuré par 200 gendarmes.

Le convoi de la reconstitution, lundi soir au Pont-de-Beauvoisin, en Isère
Le convoi de la reconstitution, lundi soir au Pont-de-Beauvoisin, en Isère © AFP - Jean-Philippe KSIAZEK

Le Pont-de-Beauvoisin, France

À retenir

  • Nordahl Lelandais a été extrait de sa cellule lundi vers 19h15.
  • La reconstitution a débuté vers 20h30 au Pont-de-Beauvoisin (Isère). 
  • Elle s'est terminée vers 3h15 sur la commune d'Attignat-Oncin.
  • Le convoi a fait une halte vers un supermarché après 22h avant de se rendre à Domessin (Savoie).
  • Un périmètre de sécurité a été tenu durant la nuit par 200 gendarmes.
  • Les parents de Maëlys étaient présents lors de la reconstitution.

____________________________________

3h15 - Sept heures de reconstitution. Les opérations se sont conclues en Chartreuse, vers le Mont Grele, sans déclaration des différents avocats ni du Parquet de Grenoble.

1h17 - Après Domessin, la Chartreuse. Après s'être rendu en Savoie, à Domessin, le convoi accompagnant Nordahl Lelandais a effectué une dernière halte dans la nuit dans le secteur d'Attignat-Oncin (Savoie), au Mont Grele, une zone escarpée du massif de la Chartreuse où a été découvert le corps de Maëlys le 14 février. 

La reconstitution du meurtre de Maëlys, dans la nuit de lundi à mardi, en Isère puis en Savoie - AFP
La reconstitution du meurtre de Maëlys, dans la nuit de lundi à mardi, en Isère puis en Savoie © AFP - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

0h56 - Le domicile des Lelandais. Au domicile familial à Domessin (Savoie), les enquêteurs ont pu confronter les déclarations de la mère et celles de son fils tenues jusqu'à maintenant: le corps de la fillette posé vers une cabane ou cette histoire du bermuda blanc tâché de sang puis jeté. Le convoi est resté longuement à Domessin.

0h30 - Toute une nuit pour comprendre le meurtre de Maëlys. L'objectif de cette reconstitution était bien dévaluer la véracité du récit du meurtrier présumé aux réalités matérielles de l'enquête, les faits décrits lors de la soirée du 26 au 27 août 2017, notamment les aller-retours décrits par Nordahl Lelandais. Les magistrats instructeurs ont pu comparer durant la nuit les gestes et dires du suspect aux conclusions des nombreux experts qui sont intervenus lors de l'enquête. 

Des gendarmes en poste pendant la reconstitution - AFP
Des gendarmes en poste pendant la reconstitution © AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

0h23 - Des incohérences ? Sur franceinfo, Vincent Charmoillaux, secrétaire national du Syndicat de la magistrature et ancien juge d'instruction, explique que cette longue reconstitution a permis de confronter la personne mise en examen "aux incohérences ou aux invraisemblances de sa version".

23h06 - Une halte inattendue. Avant de se rendre au domicile des Lelandais, le convoi de la reconstitution s'est finalement arrêté vers le magasin Hyper U du Pont-de-Beauvoisin (Savoie). Ce lieu commercial n'avait jusqu'ici jamais filtré. Des gendarmes ont tendu des draps blancs pour cacher des mises en scènes ou participants à la reconstitution.  Le lieu pourrait être un point crucial durant la soirée du 26 au 27 août 2017. 

  - AFP
© AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

22h54 - Une banderole devant le convoi. Des proches de la famille de Maëlys se sont postés au Pont-de-Beauvoisin (Isère) afin de montrer une banderole sur laquelle était inscrit "La vérité et la justice pour toi Maëlys, on ne lâchera jamais". 

  - AFP
© AFP - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

22h20 - Direction Domessin. Le convoi a commencé à quitter Le Pont-de-Beauvoisin (Isère) pour se rendre à Domessin (Savoie) où habitent Nordahl Lelandais et sa famille. Le suspect avait reconnu y avoir amener Maëlys, inconsciente, après lui avoir donner un coup. Les deux escadrons de gendarmes mobiles accompagnent le convoi pour créer un sas et couper les routes. 

Reconstitution de la disparition de Maëlys en présence Nordahl Lelandais à la salle des fête du Pont-de-Beauvoisin - Maxppp
Reconstitution de la disparition de Maëlys en présence Nordahl Lelandais à la salle des fête du Pont-de-Beauvoisin © Maxppp -

20h59 - Début des opérations. La reconstitution a commencé aux abords de la salle des fêtes où Maëlys a disparu lors d'une fête de mariage durant la nuit du 26 au 27 août 2017. Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais, et Fabien Rajon, avocat des parents de Maëlys, sont arrivés vers 20h30. Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble, est également présent.

La reconstitution a commencé aux abords de la salle des fêtes où Maëlys a disparu - Maxppp
La reconstitution a commencé aux abords de la salle des fêtes où Maëlys a disparu © Maxppp -

20h54 - Un long convoi. Nordahl Lelandais est arrivé à la salle des fêtes du Pont-de-Beauvoisin. Un long container sur remorque est également arrivé. ll est possible qu'il contienne l'Audi A3 suspect, véhicule dans lequel a été découverte une micro tâche de sang de Maëlys.

  - Maxppp
© Maxppp -

20h05 - Quartier bouclé. Les gendarmes sont en place et bloquent des rues à Domessin (Savoie), là où réside la famille Lelandais.

  - Radio France
© Radio France - Anabelle Gallotti

19h52 - Un moment décisif. La reconstitution "peut durer tout le temps nécessaire, jusqu'à ce que le magistrat instructeur ait assez d’éléments pour son dossier" selon Yves Marzin, commandant le groupement de gendarmerie de l'Isère. "Cette reconstitution est un moment important d'un point de vue judiciaire et un moment important pour la famille".

19h35 - Les sites de la reconstitution. Selon le colonel Yves Marzin, commandant le groupement de gendarmerie de l'Isère, les 200 gendarmes mobilisés sont là "pour assurer la sécurité des lieux : la salle des fêtes, le domicile du suspect et les axes empruntés par celui-ci dans la nuit du 26 au 27 août 2017. (...) L'opération vise également à assurer la sécurité des familles et des témoins."

Le colonel Yves Marzin, commandant le groupement de gendarmerie de l'Isère, - AFP
Le colonel Yves Marzin, commandant le groupement de gendarmerie de l'Isère, © AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

19h29 - Nordahl Lelandais a quitté Saint-Quentin-Fallavier. Il a été extrait de sa cellule vers 19h15. Un hélicoptère de gendarmerie assure la sécurisation de son transport jusqu'au Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

  - Maxppp
© Maxppp -
  - Maxppp
© Maxppp -

19h23 - Le point presse des gendarmes se prépare. Près de 200 militaires sont mobilisés pour assurer la reconstitution dans la sérénité. Le colonel Yves Marzin, commandant du groupement de gendarmerie de l'Isère, doit s'exprimer devant la presse aux alentours de 19h30.

  - Radio France
© Radio France - Céline Loizeau

19h18 - Le périmètre de sécurité se met en place. Les journalistes ont été dispersés et éloignés de la salle des fêtes du Pont-de-Beauvoisin.

18h44 - Ça bouge à la gendarmerie du Pont-de-Beauvoisin (Isère). Un premier escadron de gendarmerie mobile vient d'arriver dans la cour de la brigade.

  - Radio France
© Radio France - Céline Loizeau

18h15 - Des questions sans réponse. Nordahl Lelandais va-t-il apporter des précisions et éléments déterminants dans l'enquête ? Rien est moins sûr. Il devra expliquer comment il a tué la fillette, pourquoi du sang a été retrouvé dans sa voiture, pourquoi son téléphone a borné à certaines heures en certains lieux.

  - Visactu
© Visactu -

18h00 - La reconstitution devrait débuter vers 20h-20h30. Les juges en charge de l'instruction seront présent, tout comme le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, et son substitut.

17h55 - Sven Lelandais s'exprime. Alors qu'une reconstitution doit se tenir lundi soir en Isère et Savoie, dans l'affaire du meurtre de Maëlys de Araujo, le frère de Nordahl Lelandais a accordé un entretien au journal Aujourd'hui en France pour le disculper et évoquer ses doutes concernant les faits reprochés à son frère.

17h47 - Retour sur le lieu de la découverte du corps. Lors de la reconstitution, les gendarmes devraient conduire Nordahl Lelandais là où a été retrouvé le corps de Maëlys, à Saint-Franc et Attignat-Oncin, en Savoie, dans une zone escarpée du Massif de la Chartreuse.

  - Maxppp
© Maxppp -

17h35 - Une exctraction aux alentours de 19h-19h30. Nordahl Lelandais devrait être extrait de sa cellule en toute fin d'après-midi pour être amené directement sur les lieux de la reconstitution. Il incarcéré à depuis le 3 septembre 2017.

Le centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier est situé dans le nord du département de l'Isère - Radio France
Le centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier est situé dans le nord du département de l'Isère © Radio France - Denis Souilla

17h33 - La famille Lelandais et des témoins importants. Parmi les personnes qui sont convoquées pour assister à cette reconstitution, une dizaine de témoins présents au mariage ainsi que Christiane Lelandais, mère de Nordahl Lelandais.

17h08 - Les parents de Maëlys seront présents lors de la reconstitution. Jennifer Cleyet-Marrel Jennifer et Joachim de Araujo ont été convoqués avec leur avocat, maître Fabien Rajon, lors de ce moment crucial de l'enquête. Ce lundi soir, lors de la reconstitution, ils assisteront en tant que témoins et en tant que partie civile.

Les parents de Maëlys se sont exprimés seulement à deux reprises devant la presse, ici ce jeudi, et la première fois le 28 septembre 2017. - Maxppp
Les parents de Maëlys se sont exprimés seulement à deux reprises devant la presse, ici ce jeudi, et la première fois le 28 septembre 2017. © Maxppp -

16h35 - Un point presse doit se tenir lundi soir à 19h30 au Pont-de-Beauvoisin. Cette réunion doit détailler le dispositif en place durant la nuit de lundi à mardi pour sécuriser la zone de la reconstitution. la sécurisation à la reconstitution du meurtre de Maëlys. Le colonel Yves Marzin, qui dirige la brigade départementale de gendarmerie en Isère, sera présent. Pour rappel, deux escadrons de gendarmerie soit 200 gendarmes seront présents sur zone.

Le colonel Yves Marzin, commandant du groupement de gendarmerie de l’Isère - Radio France
Le colonel Yves Marzin, commandant du groupement de gendarmerie de l’Isère © Radio France - Véronique Pueyo

13h15 - Les parents de la fillette avaient évoqué une attitude étrange. Le 27 août, un an après la disparition de Maëlys, Joachim de Araujo et Jennifer Clayet-Marrel, les parents de la fillette, avaient décidé de prendre la parole pour dénoncent la défense de Nordahl Lelandais qui évoque une mort accidentelle lors d'une gifle violente. La mère de la fillette expliquait : "On connaît notre fille, on sait qu'elle ne serait jamais montée dans la voiture d'elle-même. Pour moi, il l'a forcée, il lui a fait peur ou il l'a menacée. (...) Pour moi, il est venu au mariage en voulant faire du mal."

12h20 - Une première reconstitution reportée. Le 8 septembre, Le Dauphiné Libéré avait annoncé une reconstitution prévue le 13 septembre. Le procureur de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, avait, le soir même, indiqué dans un communiqué qu'il n'en était pas informé, et qu'il en demanderait le report. Il a également ouvert une enquête pour violation du secret de l'instruction, pour la deuxième fois depuis le début de l'affaire Maëlys. 

Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble - Radio France
Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble © Radio France - Véronique Pueyo

11h56 - Près de 200 gendarmes et policiers mobilisés. Un important dispositif de sécurité doit être mis en place en Isère et Savoie. Un large périmètre de sécurité doit être mis en place pour la bonne tenue et la sérénité de cette reconstitution.

Gendarmerie - Radio France
Gendarmerie © Radio France - Victor Vasseur

11h44 - Le domicile familial. La maison des parents de Nordahl Lelandais, à Domessin (Savoie) devrait sans doute être un des lieux de la reconstitution. Nordahl Lelandais avait reconnu y avoir amener Maëlys, après lui avoir donner un coup.

La maison des parents de Nordahl Lelandais à Domessin, en Savoie - Radio France
La maison des parents de Nordahl Lelandais à Domessin, en Savoie © Radio France - Christophe Van Veen

11h32 - Des caméras et des micros partout. Des journalistes sont déjà bien présents autour de la salle des fêtes du Pont-de-Beauvoisin ce lundi matin.

  - Radio France
© Radio France - Céline Loizeau

11h10 - Va-t-il coopérer ? Nordahl Lelandais, le principal suspect peut toutefois refuser son extraction. Il est en détention provisoire depuis plus d'un an. la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère). Cependant, il n'a, jusque-là, jamais refusé d'être sorti de sa cellule pour être emmener sur le terrain ou dans le bureau des juges chargés d'instruire l'affaire. S'il refusait, les forcent de l'ordre pourrait le contraindre à se rendre sur les lieux de la reconstitution.

Centre pénitentiaire de Saint Quentin Fallavier - Radio France
Centre pénitentiaire de Saint Quentin Fallavier © Radio France - Axelle Labbé

11h06 - Préciser le déroulé la nuit du 26 au 27 août 2017. Cette reconstitution doit permettre aux enquêteurs de refaire le film de cette sordide nuit, Nordahl Lelandais devra expliquer comment il a tué la fillette, pourquoi du sang a été retrouvé dans sa voiture, pourquoi son téléphone a borné à certaines heures en certains lieux.

10h40 - Trois lieux-clés. La reconstitution du meurtre de Maëlys doit être organisée dans la nuit de lundi à mardi au Pont-de-Beauvoisin (Isère), Domessin et Attignat-Oncin (Savoie). Elle devrait se faire en présence de Nordahl Lelandais, qui a reconnu en février dernier avoir tué la petite fille de façon "involontaire"

Le secteur de la reconstitution, en Isère et Savoie - Radio France
Le secteur de la reconstitution, en Isère et Savoie © Radio France - Denis Souilla