Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais reste hospitalisé dans la région lyonnaise

lundi 19 février 2018 à 16:26 Par Denis Souilla et Tommy Cattaneo, France Bleu Berry, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Nordahl Lelandais reste hospitalisé ce lundi, cinq jours après avoir avoué le meurtre de Maëlys. Il avait demandé vendredi, via son avocat, à être hospitalisé et avait donc été extrait de sa cellule de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) pour être conduit dans un hôpital à Bron (Métropole de Lyon).

Nordahl Lelandais (ici en 2009)
Nordahl Lelandais (ici en 2009) - Capture d'écran Facebook

Bron, France

Nordahl Lelandais reste hospitalisé lundi à Bron (Métropole de Lyon) quatre jours après ses aveux. Il avait été transféré vendredi en fin d'après-midi dans une unité hospitalière spécialisée pour la prise en charge des  détenus. Il a avoué mercredi avoir tué "involontairement"  Maëlys de Araujo, âgée de neuf ans, dans la nuit du 26 au 27 août lors  d'une fête de mariage au Pont-de-Beauvoisin (Isère). Nordahl Lelandais était incarcéré jusque-là à la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), au sud de Lyon.

Dans une unité très surveillée

Cela fait donc quatre jours de Nordahl Lelandais est maintenu sous surveillance au pôle de santé mentale des détenus à l'hôpital du Vinatier à Bron. Cette hospitalisation dans la région lyonnaise a été faite car il avait fait une crise d'angoisse et avait des troubles de sommeil.

Nordahl Lelandais est précisément dans une Unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA), une unité hospitalière gérée à la fois par des médecins pour le suivi des traitements et des soins, et par des surveillants pénitentiaires qui gèrent les entrées et sorties. 

Cette unité dépend de la maison d'arrêt de Corbas, l'ex-militaire reste donc un détenu. Mais à l'intérieur, il est pris en charge comme un patient d'une unité psychiatrique. L'UHSA compte une soixantaine de lits pour la prise en charge à temps complet des détenus. Les chambres de ceux-ci sont fermées la nuit.

Alors que certaines informations annonçaient lundi un retour en prison de Nordahl Lelandais, on ne sait pas quand exactement celui-ci regagnera sa cellule à Saint-Quentin-Fallavier.

L'administration pénitentiaire ne veut prendre aucun risque avec la santé psychologique du mis en examen dans les affaires Maëlys et Arthur Noyer. La crainte, c'est celle du suicide, que Nordahl Lelandais ne puisse jamais s'expliquer aux sujets des meurtres.

Bron, dans la Métropole de Lyon - Radio France
Bron, dans la Métropole de Lyon © Radio France - Denis Souilla