Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Affaire Maëlys : "Nous sommes sur la voie de la vérité, cette vérité, Nordahl Lelandais la devait"

mercredi 14 février 2018 à 20:35 Par Denis Souilla, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Nordahl Lelandais a avoué mercredi avoir tué Maëlys, petite fille de 9 ans, dans la nuit du 26 au 27 août en Isère. Sur les indications du suspect, les restes du corps ont été retrouvés dans une zone montagneuse. Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais, est revenu sur les aveux de son client.

Maitre Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais
Maitre Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais © AFP - Philippe Desmazes

Le Pont-de-Beauvoisin, France

Nordhal Lelandais est passé aux aveux ce mercredi et a guidé les enquêteurs jusqu'au corps de la petite Maëlys disparue dans la nuit du 26 au 27 août 2017, lors d'une fête de mariage au Pont-de-Beauvoisin (Isère). Au terme d’une journée de fouilles près du secteur où la fillette a disparu, les enquêteurs ont découvert, sur les indications du principal suspect, un crâne et des ossements. Me Alain Jakubowitcz a expliqué que son client, Nordahl Lelandais, avait coopéré depuis mercredi matin avec les enquêteurs. 

Il a devancé son audition

C'est le suspect qui a mandaté son avocat pour avancer son audition mercredi auprès des trois juges d'instruction en charge de l'affaire de la disparition de Maëlys. Notamment, après la découverte d'une tâche du sang de la fillette dans le coffre de l'Audi A3 de Nordahl Lelandais. "Le dossier, tout le dossier, rien que le dossier. J'ai rendu visite à Nordahl Lelandais avec cet élément nouveau. J'ai beaucoup parlé avec lui et je ne vous dirai pas quel est l'échange que l'on a eu. Il m'a demandé d'être entendu par les juges d'instruction et de ne pas attendre l'échéance de la semaine suivante" a expliqué Alain Jakubowicz. 

L'avocat a expliqué qu'en se rendant sur les lieux des recherches, "Nordhal Lelandais a eu un déclic. C'est pour moi et pas seulement pour moi un grand soulagement de voir que Nordhal Lelandais a bien dit, depuis hier, la vérité", a déclaré Me Jakubowitcz ajoutant que "Nordhal Lelandais aura à répondre à de nombreuses questions" puisqu'il "sera entendu prochainement sur les circonstances dans lesquelles cette mort est intervenue."  

Alain Jakubowicz a précisé que Lelandais avait conduit les enquêteurs dans un lieu escarpé, montagneux, en insistant sur une mort involontaire. "Il a effectivement indiqué que la mort de Maëlys était accidentelle, sans évoquer les circonstances de cette mort. Il voulait retrouver Maëlys" a affirmé l'avocat.

Il continuera à défendre Lelandais    

"J'ai la conviction qu'il y contribuera pleinement et je serai là pour l'assister parce que c'est mon rôle d'avocat", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas le rôle d'un avocat de soutenir l'insoutenable, c'est le rôle d'un avocat d'être aux côtés d'un homme qui a besoin de s'exprimer et qui l'a fait aujourd'hui, peut-être jugera-t-on trop tardivement, c'était son moment", a estimé l'avocat. 

"Je ne plaide pas ce soir, je m'explique devant vous. Nous sommes sur la voie de la vérité. Cette vérité, Nordahl Lelandais la devait." a conclu Alain Jakubowicz.

Écoutez l'intégralité de la conférence de presse d'Alain Jakubowicz (durée : 16'35'')

  - Visactu
© Visactu -