Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Affaire Massonnaud : il manque deux témoins-clefs au procès du policier poitevin jugé devant les Assises de Bordeaux

Deuxième journée du procès en assises d'un policier poitevin à Bordeaux : la cour a tenté de percer le mystère autour de la personnalité d'Olivier Massonnaud, mort dans la nuit du 13 août 2007 à l'issue d'une intervention de police pour violences domestiques. Deux témoins ne se sont pas présentés.

 La Cour d'Assises de Gironde à Bordeaux.
La Cour d'Assises de Gironde à Bordeaux. © Radio France - Fabien Randrianarisoa

Poitiers, France

C'est le deuxième jour d'audience dans le procès Massonnaud : un policier poitevin de 47 ans comparaît depuis ce lundi devant la cour d'Assises de Gironde à Bordeaux pour coups mortels aggravés. Ce mardi, la cour a tenté de percer le mystère autour de la personnalité de la victime, blessée mortellement dans la nuit du 13 août 2007 à l'issue d'une intervention de police pour violences domestiques. Sa petite-amie et sa voisine de l'époque ne se sont pas présentées à l'audience.

Sa voisine et son ancienne petite amie absentes à la barre

Deux témoins-clefs puisque ces deux femmes ont été victimes du forcené la nuit du drame. Aucune n'a répondu aux sollicitations du tribunal. Ce qu'elles ont vécu ce soir-là n'est donc connu qu'au travers de leurs dépositions de l'époque, quelques jours après les faits.  

Cécile, la petite-amie de l'époque   

Cécile, est la petite amie d'Olivier Massonnaud qu'elle a rencontré sur internet un an avant. "Misogyne, raciste, et infidèle, leur relation est difficile", d'après la jeune femme. Le 13 août, quand elle le retrouve chez lui, son compagnon est fortement alcoolisé. Il montre un film à ses enfants qui fait la promotion des jeunesses hitlériennes. La jeune femme lui demande d’arrêter, et menace de rentrer chez elle. A ce moment, Olivier Massonnaud se jette sur elle, la frappe à de multiples reprises, lui jette des objets, et la mord sous les yeux de ses enfants terrifiés de 10 et 11 ans.  

La voisine du dessus prise en otage   

Alors que Cécile réussit à s'enfuir, le forcené monte alors à l'étage du dessus et frappe à la porte d'Hélène, deuxième victime de sa furie. La voisine ouvre sa porte, croyant recueillir les enfants et ne réussit pas à refermer la porte à temps. Elle sera prise en otage quelques instants plus tard dans sa cuisine, menacée par un couteau de chasse, avant de s'enfuir à son tour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu