Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mélinda, morte ébouillantée : son beau-père condamné à 25 ans de prison, 18 ans pour sa mère

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Nord, France Bleu

Quatre ans après l'agonie de la petite Mélinda, 18 mois, morte ébouillantée dans son bain à Neuf-Mesnil, son beau-père a été condamné ce lundi à 25 ans de réclusion et sa mère à 18 ans. L'homme qui hébergeait le couple a écopé de quatre ans de prison.

Le procès du beau-père et de la mère de Mélinda s'est achevé lundi 12 octobre 2021.
Le procès du beau-père et de la mère de Mélinda s'est achevé lundi 12 octobre 2021. © Radio France - Florent Vautier

La cour d'assises du Nord a rendu son verdict lundi 12 octobre dans l'affaire Mélinda. Le beau-père de ce bébé de 18 mois a été condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour "actes de barbarie". C'est lui qui a plongé l'enfant dans un bain d'eau bouillante en 2016, à Neuf-Mesnil près de Maubeuge (Nord). Mélinda avait alors subi une longue agonie, jusqu'à sa mort 17h plus tard.

L'homme devra également se plier à un suivi socio-judiciaire pendant dix ans. Le verdict est moins lourd que les réquisitions de l'avocat général, qui demandait 28 ans de réclusion criminelle.

La mère de Mélinda condamnée à 18 ans de prison

Jugée pour "défaut de soins ayant entraîné la mort et non assistance à personne en danger", la mère de Mélinda est quant à elle condamnée à 18 ans d'emprisonnement pour avoir laissé souffrir et mourir la fillette, une peine similaire aux réquisitions.

L'homme qui a hébergé le couple est condamné à quatre ans de prison pour non dénonciation de crime ou délit, et non assistance à personne en danger. Pour ce dernier, l'avocat général avait requis cinq ans. 

L'avocat du père et des grands-parents de Melinda, Hugo Van Cauwenberge, "voulait plus" : "On est dans la déception. Les peines sont hautes mais elles ne représenteront jamais la douleur de mes clients. On touche à l'innocence même, Melinda n'avait rien demandé à personne, sauf de vivre et d'être heureuse."

Les condamnés ont dix jours pour faire appel. Mais pour Jean-Baptiste Henniaux, l'avocat du beau-père de Melinda, "ça pourrait être inaudible". "Soit on sera dans une compréhension parce que mon client n'aurait pas su s'exprimer, donc on pourrait entendre ce qu'il a dire, soit des jurés qui lui tourneraient le dos et qui lui mettraient une peine plus lourde.", a-t-il déclaré à l'issue de l'audience, en laissant entendre que la mère de Melinda, condamnée elle à 18 ans de prison, pourrait elle faire appel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess