Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Agression mortelle d'un conducteur de bus à Bayonne

Meutre du chauffeur de bus à Bayonne : deux des prévenus bientôt libérés

-
Par , France Bleu Pays Basque

Deux des quatre prévenus dans l'affaire Monguillot vont sortir de prison sous contrôle judiciaire le 6 novembre prochain. Ils sont poursuivis pour "non assistance à personne en danger" après l'agression qui a coûté la vie au conducteur de trambus Philippe Monguillot le 5 juillet dernier à Bayonne.

L'arrêt de bus de Balichon à Bayonne, quatre mois après les évènements
L'arrêt de bus de Balichon à Bayonne, quatre mois après les évènements © Radio France - Oihana Larzabal

Quatre mois après l'agression mortelle de Philippe Monguillot à Bayonne, deux prévenus mis en examen dans cette affaire seront libérés sous contrôle judiciaire le 6 novembre prochain. Il s'agit des deux personnes poursuivies pour "non assistance en danger". La mort du conducteur de Trambus avait suscité une vive émotion en juillet dernier dans tout l'hexagone.

Application de la loi

Cette libération sous contrôle judiciaire est une stricte application de la loi. "Les faits de non assistance en danger sont des faits délictuels" explique Maître Philippe Saladin, l'avocat d'un des deux prévenus, qui encourent pour cela cinq ans de prison. Dans ces cas là, le premier mandat de dépôt est de quatre mois. Il arrive donc à échéance. "Les conditions de la loi ne permettent pas de prolonger la détention provisoire de ces deux personnes" poursuit la défense.  

Procès

Malgré leur libération, les deux prévenus restent toujours mis en examen dans cette affaire. "On verra s'ils sont toujours poursuivis lors de l'ordonnance de renvoi ou de mise en accusation devant la cour d'assise" indique Maître Philippe Saladin. 

Deux autres jeunes sont mis en examen pour "tentative d'homicide volontaire". Maître Thierry Sagardoytho, avocat de l'un d'entre eux, a demandé une requalification des faits. Selon lui, les conclusions de l'autopsie révèlent que la mort du chauffeur du bus est consécutive à sa chute au sol et non au coup de poing reçu.

Les événements s'étaient déroulés à l'arrêt de bus de Balichon à Bayonne le 5 juillet 2020
Les événements s'étaient déroulés à l'arrêt de bus de Balichon à Bayonne le 5 juillet 2020 © Radio France - Oihana Larzabal
Choix de la station

À venir dansDanssecondess