Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Disparition de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki à Besançon

Affaire Narumi : Nicolas Zepeda fixé sur son renvoi devant une cour d'assises le 18 mai

Le principal suspect du meurtre de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki sera fixé sur sont sort le 18 mai. La cour d'appel de Besançon se donne une semaine pour décider si Nicolas Zepeda doit être renvoyé devant les assises du Doubs.

La cour d'appel de Besançon doit statuer sur le renvoi de Nicolas Zepeda devant les assises
La cour d'appel de Besançon doit statuer sur le renvoi de Nicolas Zepeda devant les assises © AFP - Sébastien Bozon

Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné Narumi Kurosaki, en 2016 à Besançon sera fixé d'ici une semaine sur sa demande d'appel. Le chilien conteste devant la justice  son renvoi devant les assises. La décision sera rendue le 18 mai. L'étudiante japonaise a disparue en décembre 2016 à Besançon. Nicolas Zepeda est la dernière personne à l'avoir vu vivante.

Lors de l'audience qui s'est tenu à huis clos le 1er avril dernier devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Besançon, il avait une nouvelle fois réaffirmé son innocence. La défense de Nicolas Zepeda avait notamment soutenu que le renvoi devant une cour d'assises était "injustifié".

De nombreux éléments à charge

L'avocat général avait estimé que des indices "nombreux et concordants" montraient l'implication de Nicolas Zepeda, dans le mort de l'étudiante. C'est d'ailleurs ce qu'avait conclu l'instruction en janvier, puisque le procureur avait demandé le renvoi devant la cour d'assises du Doubs en raison de nombreux éléments techniques.

Extradé en France en juillet 2020, Nicolas Zepeda est en détention provisoire à la maison d'arrêt de Besançon. Il a toujours nié avoir tué Narumi Kurosaki, dans sa chambre à Besançon en décembre 2016. Le corps de la jeune femme n'a jamais été retrouvé.

Nicolas Zepeda encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess