Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Affaire Patricia Bouchon : les avocats de Laurent Dejean se préparent à relancer la bataille judiciaire

mercredi 10 avril 2019 à 19:03 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie et France Bleu

Le parquet général a fait appel lui aussi du verdict de la cour d'assises de Haute-Garonne qui a condamné Laurent Dejean à 20 ans de réclusion pour le meurtre de Patricia Bouchon. Ses avocats souhaitent obtenir sa remise en liberté avant le procès en appel. Le feuilleton judiciaire continue.

Me Pierre et Guy Debuisson, les avocats de Laurent Dejean
Me Pierre et Guy Debuisson, les avocats de Laurent Dejean © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

Il y aura bien un nouveau procès dans l'affaire Patricia Bouchon. Le 29 mars dernier, Laurent Dejean a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de cette habitante de Bouloc, tuée le 14 février 2011 pendant son jogging.  Comme elle l'avait annoncé au moment du verdict, la défense de Laurent Dejean a fait appel et dans la foulée le parquet général de Toulouse a lui aussi interjeté appel. Un appel incident qui remet les compteurs à zéro. 

Nouvelle demande de remise en liberté

A peine condamné pour le meurtre de la joggeuse de Bouloc les avocats de Laurent Dejean veulent le faire sortir. D'ici une semaine à un mois, ils déposeront un dossier. Pour Me Pierre Debuisson le faisceau d'indices, l'intime conviction des jurés qui ont conduit au verdict ne font toujours pas des preuves solides. Il en est convaincu : son client doit comparaître libre en appel. Déjà avant le premier procès, les avocats de Laurent Dejean avaient déposé plusieurs demandes, toutes refusées par la chambre d'instruction pour qui, les doutes sur la culpabilité et l'état mental de l'accusé étaient trop forts.

De son côté, le parquet général, qui ne voulait pas de procès, puis a requis l'acquittement, a fait appel lui aussi il y a quelques jours. Les conseillers du plaquiste de Bouloc veulent y voir le signe que le ministère public est toujours "de leur côté" et qu'ils obtiendront gain de cause cette fois.  

Pas de procès avant un an minimum

Ces nouvelles procédures n'inquiètent pas la famille Bouchon. Elle attend patiemment l'audience en appel. Un procès qui ne devrait pas se tenir avant au moins un an et où les compteurs seront remis à zéro. Laurent Dejean risquera à nouveau 30 ans de réclusion. Fin mars, Il a été condamné à 20 ans car les jurés ont retenu une altération de son discernement au moment des faits. Pour la défense, Laurent Dejean est victime d'une erreur judiciaire, ils plaideront une nouvelle fois l'acquittement.