Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Affaire Patricia Bouchon : y aura-t-il un procès ?

jeudi 15 février 2018 à 4:09 Par Nolwenn Quioc, France Bleu Occitanie et France Bleu

La justice doit dire ce jeudi si elle renvoie, ou non, le suspect du meurtre de Patricia Bouchon, cette joggeuse de Bouloc (31) assassinée en 2011, devant la Cour d'Assises. A la surprise générale, le parquet général de la cour d'appel de Toulouse a requis un non-lieu.

Patricia Bouchon, la joggeuse de Bouloc retrouvée morte en 2011
Patricia Bouchon, la joggeuse de Bouloc retrouvée morte en 2011 - © Famille Bouchon

Toulouse, France

Laurent Dejean peut-il ou non être jugé aux Assises ? C'est la question à laquelle doit répondre la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse, sept ans et un jour après le meurtre de Patricia Bouchon, le 14 février 2011. En février 2014, un homme a été mis en examen, et placé en détention. Il devait être jugé prochainement, mais ses avocats ont fait appel de son renvoi devant les Assises. Et coup de théâtre, au mois de janvier, le parquet général a requis le non-lieu, indiquant qu'il n'y a pas suffisamment d'élément pour juger le suspect.

Pas de preuves suffisantes donc pas de procès pour les avocats du suspect

Si la chambre de l'instruction suit l'avis du parquet, il n'y aura donc pas de procès. Pour un des avocats du suspect, Maître Raphaël Darribère, cette décision serait logique au vu du manque de preuves concrètes contre son client.

Pour Me Raphaël Darribère, les charges sont insuffisantes contre son client

Pour l'avocat, aucun élément matériel n'implique le Boulocain de 37 ans dans le meurtre de Patricia Bouchon. Malgré une mise en examen, les charges ne sont pas suffisantes pour renvoyer son client devant une cours d'Assises. Il n'y a pas de traces d'ADN, pas de témoins, et il n'y a pas non plus eu d'aveux.

Un dossier solide pour l'avocate des parties civiles

Des arguments que repousse Me Lena Baro, l'avocate de la famille de Patricia Bouchon. "Le dossier est solide, les charges sont nombreuses et pour la plupart incontestables" détaille-t-elle. 

Me Lena Baro l'avocate des parties civiles ne croit pas à un non-lieu

Pour l'avocate le travail énorme des enquêteurs et du juge d'instruction permet bien d'affirmer que Laurent Dejean est un suspect majeur dans cette affaire. "Les parties civiles font confiance à la justice qui leur a présenté un suspect accablé par de nombreuses charges. Aujourd'hui elles ne comprendraient pas que ce suspect devienne du jour au lendemain un personnage lambda dans ce dossier".

La décision de la chambre d'instruction devrait tomber dans le courant de la matinée.