Faits divers – Justice

Affaire Robert Boulin : sa fille saisit la CIA

France Bleu Gironde jeudi 29 janvier 2015 à 15:36

Robert Boulin, dans les années 70

Fabienne Boulin-Burgeat, la fille de l'ancien ministre et ancien maire de Libourne, vient de faire une demande aux services de renseignements américains pour tenter d'élucider la mort de son père en octobre 1979 dans la forêt de Rambouillet. Sa famille continue de se battre pour obtenir la réouverture du dossier.

Où l'on reparle de l'affaire Boulin : la mort en octobre 79 de l'ancien maire de Libourne, alors ministre du Travail, reste une des grandes énigmes de la Ve République. Robert Boulin avait été retrouvé noyé, dans 50 cm d'eau, dans un étang de la fôret de Rambouillet, dans les Yvelines. La famille, qui ne croit pas à la thèse officielle du suicide, continue de réclamer la réouverture de l'enquête.

Nouvel élément dans ce dossier : la fille de Robert Boulin, Fabienne Boulin-Burgeat, vient de saisir la CIA. Les services de renseignement américains ont en leur possession un dossier sur les circonstances de la mort de l'ancien ministre de Raymond Barre. Ce dossier existe bel et bien. Benoît Collombat, journaliste à France Inter, en a obtenu l'assurance. Et il avait tenté - en vain - de récupérer lorsqu'il a écrit en 2009 son livre sur l'affaire Boulin. Les autorités américaines avaient alors invoqué le secret défense, et la volonté de ne pas nuire aux relations avec la France.

"J'espère qu'une demande en mon nom propre aura plus de chances d'aboutir". — Fabienne Boulin-Burgeat

Fabienne Boulin-Burgeat, la fille de Robert Boulin - Maxppp
Fabienne Boulin-Burgeat, la fille de Robert Boulin © Maxppp
La fille de l'ancien ministre vient par ailleurs de subir un nouveau revers judiciaire : la Cour Européenne des droits de l'homme, qu'elle avait saisie il y a quatre ans, a déclaré irrecevable sa requête, pour contraindre la justice française à rouvrir le dossier. Ce dossier est clos depuis le non lieu prononcé il y a 24 ans. Depuis cette date, Fabienne Boulin revient régulièrement et inlassablement à la charge, avec à chaque fois, de nouveaux témoignages appuyant la thèse de l'assassinat politique. Mais rien n'y fait.

"La justice française continue à couvrir un mensonge d'Etat, elle me doit des comptes. Rien n'est cohérent dans la thèse du suicide, il s'agit bien d'un assassinat politique". — Fabienne Boulin-Burgeat

Elle affirme d'ailleurs avoir retrouvé un nouveau témoin : un homme qui dit avoir vu son père, la veille de sa mort, dans une voiture à Saint-Léger en Yvelines, à côté du conducteur, avec à l'arrière une troisième personne. La fille de l'ancien maire de Libourne va donc dans les semaines qui viennent déposer une nouvelle demande d'ouverture du dossier. Le temps presse, car en janvier 2016, la date de prescription sera atteinte et l'affaire définitivement classée.

Fabienne Boulin Burgeat déterminée sur France Bleu Gironde