Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Séréna : un premier pas vers un renvoi devant les assises de Corrèze

Des "faits de nature criminelle punis de 20 ans de réclusion criminelle". C'est la conclusion des réquisitions du procureur de la République de Brive dans l'affaire dite "du bébé dans le coffre" qui remonte à juin 2013. Ce qui pourrait renvoyer les parents de la petite Séréna aux Assises.

Les parents de la petite Séréna avaient été interpellés fin 2013
Les parents de la petite Séréna avaient été interpellés fin 2013 © Maxppp - Eric Porte

La procédure est loin d'être terminée mais c'est bel et bien un premier pas vers un procès aux Assises des parents de la petite Séréna. Fin 2013, la petite fille avait été retrouvée dans le coffre de la voiture de sa maman, habitant à Brignac-la-Plaine. Les expertises médicales réalisées sur l'enfant âgée de 4 ans révèlent qu'elle souffre de symptômes autistiques définitifs. Sa "sphère de la communication et notamment de la communication verbale est gravement altérée" rapporte le procureur de Brive, Laurent Czernik, dans ses réquisitions. Son langage comporte par ailleurs des "sons sommaires" qui ne sont "pas adressés à autrui".

Un lien de causalité

Les experts estiment également qu'un lien de causalité peut être fait entre les actes subis durant les premiers mois où la petite fille était enfermée dans l'obscurité et sans contact et les altérations dont elle souffre. Ce qui induit, précise le procureur, que "les faits reprochés aux personnes mises en examen peuvent donc désormais être qualifiés de violences habituelles sur mineure de 15 ans ayant entraîné une infirmité permanente". Des faits criminels.

Un dessaisissement du juge

C'est pour ces raisons que conformément à la législation, Laurent Czernik requiert l'auto dessaisissement du juge d'instruction qui instruit ce dossier à Brive pour un transfert vers le pôle de l'instruction criminel de Limoges. On est toutefois encore loin d'un renvoi aux Assises. La procédure veut qu'auparavant le juge notifie ces conclusions aux personnes mises en examen pour recueillir leurs observations. Ce qui sera fait le 20 juillet. Le juge prendra ou non sa décision de dessaisissement ensuite. Et ce serait alors au pôle criminel de Limoges de reprendre tout le dossier et décider d'un procès en assises ou pas. "Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement" commente Marie Grimaud, avocate de l'association "Innocence en danger". C'est elle qui avait il y a un an demandé à la justice de procéder à la contre-expertise  sur laquelle s'appuie désormais le procureur de Brive. Marie Grimaud demande donc que les faits reprochés aux parents de Séréna soit requalifiés en matière criminelle.

Interview de Marie Grimaud, avocate de l'association Innocence en danger

Séréna avait été retrouvée dans le coffre d'une voiture par un garagiste de Terrasson 

La fillette avait été retrouvée nue, sale, déshydratée, et en carence de soins. Le 25 octobre 2013 la mère de famille a déposé sa voiture chez un garagiste à Terrasson et Guillaume Iguacel avait découvert la petite dans le coffre. "C'était inimaginable" se souvient-il , on y pense souvent". Vu le chemin qu'elle a parcouru elle va se battre jusqu’au bout mais les assises je ne suis pas sûr que ça soit la solution mais c'est à la justice de jouer son rôle"

"C'est une histoire qui n'est pas facile à digérér" Guillaume Iguacel le garagiste de Terrasson qui a retrouvé la petite dans le coffre de la voiture

Choix de la station

À venir dansDanssecondess