Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'affaire Sophie Le Tan

Affaire Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser avoue le meurtre de l'étudiante strasbourgeoise

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu, France Bleu Lorraine Nord

Seul suspect dans l'affaire Sophie Le Tan, Jean-Marc Reiser a reconnu ce mardi le meurtre de l'étudiante de 20 ans, devant la juge d'instruction à Strasbourg. Disparue en septembre 2018 alors qu'elle devait visiter un appartement à Schiltigheim, la jeune fille a été retrouvée morte en octobre 2019.

Sophie Le Tan, tuée en 2018 près de Strasbourg.
Sophie Le Tan, tuée en 2018 près de Strasbourg. © AFP - FREDERICK FLORIN

Jean-Marc Reiser a reconnu avoir tué Sophie Le Tan en septembre 2018 à Schiltigheim, confirme ce mardi le parquet de Strasbourg. "Une implication exclusive", précise le procureur de la République Yolande Renzi dans un communiqué. Unique suspect dans cette affaire, Jean-Marc Reiser, 60 ans, en détention provisoire, avait jusqu'ici toujours nié le meurtre de l'étudiante. 

Alors que l'instruction est close dans cette affaire, Jean-Marc Reiser a demandé à être entendu par le juge d'instruction. Aux côtés de son avocat ce mardi matin, il a finalement avoué être l'auteur du meurtre de Sophie Le Tan. Il a également admis avoir démembré le corps de l'étudiante afin d'en faciliter le transport, puis l'avoir dissimulé en forêt précise le procureur de la République. Jean-Marc a néanmoins expliqué à la juge qu'au départ "il ne voulait pas la tuer"

Des aveux inattendus pour l'avocat de la famille de la victime

"Personnellement je suis surpris, je pensais qu'il maintiendrait ses gros mensonges", réagit Me Welzer l'avocat de la famille de Sophie Le Tan "ces aveux n'apportent rien à la réalité du dossier mais cela va peut-être éviter des longueurs de procédure", estime l'avocat sur France Bleu Alsace.

Une frustration et une colère, une rage assez importante -- Me Giuriato, avocat de Jean-Marc Reiser

L'un des avocats du sexagénaire relate les aveux de son client. Selon Me Giuriato, Sophie Le Tan est bien venue, le 7 septembre 2018, visiter l'appartement mis en location par Jean-Marc Reiser, mais celui-ci ne lui a pas tendu de piège. Lors d'une "tentative extrêmement maladroite de séduction", il a essuyé un refus de la jeune étudiante, provoquant "une frustration et une colère, une rage assez importante" et "des violences physiques très fortes". "Il lui a asséné des coups qui ont été vraisemblablement suffisants pour entraîner sa mort" relate encore l'avocat. 

Me Giuriato affirme que Jean-Marc Reiser a exprimé des "regrets", une "honte" et un soulagement. Mais refuse de parler de préméditation : "Il reconnaît des violences volontaires qui ont entraîné le décès de Sophie Le Tan sans intention de la tuer. 

L'information judiciaire se poursuit au vu de ces nouveaux éléments indique le procureur. Jean-Marc Reiser est mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration.

La jeune étudiante avait disparu le 7 septembre 2018, jour de son anniversaire, alors qu'elle avait rendez-vous pour visiter un appartement à Schiltigheim, près de Strasbourg. Son corps démembré a été retrouvé le 23 octobre 2019 dans la forêt de Grendelbruch.

La famille et les amis de Sophie Le Tan se sont régulièrement mobilisés, comme ici devant le palais de justice de Strasbourg.
La famille et les amis de Sophie Le Tan se sont régulièrement mobilisés, comme ici devant le palais de justice de Strasbourg. © AFP - Frédérick Florin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess