Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : L'affaire Sophie Le Tan

Affaire Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser continue de clamer son innocence

Jean-Marc Reiser, principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan en septembre 2018 à Schiltigheim, a été entendu par la juge d'instruction ce vendredi 6 décembre pour la première fois depuis la découverte du corps de l'étudiante, fin octobre. Il continue de clamer son innocence.

Le père de Sophie Le Tan devant le tribunal de grande instance de Strasbourg, le 5 octobre 2018.
Le père de Sophie Le Tan devant le tribunal de grande instance de Strasbourg, le 5 octobre 2018. © Radio France - Lucile Guillotin

Strasbourg, France

Jean-Marc Reiser est resté imperturbable. Interrogé pour la première fois par la juge d'instruction Eliette Roux au TGI de Strasbourg depuis la découverte du corps de Sophie Le Tan, le principal suspect dans la disparition de l'étudiante continue de clamer son innocence. 

"C'est quelqu'un de calme et de constant dans ses déclarations", a souligné son avocat Me Pierre Giuriato. Jean-Marc Reiser a notamment été interrogé sur la scie retrouvée dans sa cave, avec de l'ADN de Sophie Le Tan. Or, un fémur de la jeune femme a été retrouvé scié, selon la procureure de Strasbourg Yolande Renzi. Il n'y a pour l'instant "aucun élément probant entre les sections" du fémur de l'étudiante et Jean-Marc Reiser, selon Me Pierre Giuriato. De son côté, l'avocat de la famille de Sophie Le Tan, Me Rémi Stéphan, a relevé "des contradictions" dans les explications du suspect.

"Peut-être qu'on ne saura jamais" 

La famille n'avait qu'un mince espoir de connaître la vérité à l'issue de cette quatrième audition. "On s'attendait à ce que Monsieur Reiser reste dans sa version des faits, c'est-à-dire un déni total. C'est encore une déception pour la famille qui cherche la vérité", a déclaré Laurent, cousin de Sophie Le Tan. "Compte tenu de la personnalité de Monsieur Reiser, peut-être qu'on ne saura jamais", a-t-il ajouté.  

La famille compte maintenant sur la science. Des investigations sont en cours. Elles devraient donner lieu à un cinquième interrogatoire dans les prochaines semaines. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu