Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'affaire Sophie Le Tan

Meurtre de Sophie Le Tan : face aux preuves accablantes, Jean-Marc Reiser nie toujours son implication

En dépit des éléments à charge contre lui, Jean-Marc Reiser refuse de reconnaître sa responsabilité dans le meurtre de Sophie le Tan. L'étudiante de 20 ans a été retrouvée morte dans une forêt du Bas-Rhin, un an après sa disparition près de Strasbourg.

Sophie Le Tan a été retrouvée morte en octobre 2019 dans une forêt du Bas-Rhin.
Sophie Le Tan a été retrouvée morte en octobre 2019 dans une forêt du Bas-Rhin. © AFP - FREDERICK FLORIN

A l'occasion de sa cinquième audition devant la juge d'instruction, Jean-Marc Reiser, le principal suspect dans l'affaire du meurtre de Sophie le Tan, n'est pas passé aux aveux ce vendredi 4 septembre. L'entretien a duré plus de six heures. Jean-Marc Reiser a été mis en examen en septembre 2018 pour assassinat, enlèvement et séquestration

La juge d'instruction lui a fait part des derniers résultats de l'autopsie du corps de l'étudiante de 20 ans. Ils montrent que ce corps a été découpé avec une scie. Or d'importantes traces de sang, contenant l’ADN de la jeune femme, ont été retrouvées dans l’appartement de Jean-Marc Reiser, ainsi que sur une scie à métaux qui se trouvait dans sa cave. Face à ces preuves, le suspect refuse de reconnaître sa responsabilité.

"Il y a beaucoup d'éléments à charge, on attend un effort de sa part", maître Pierre Giuriato, l'avocat de Jean-Marc Reiser

Une défense qui exaspère son avocat, maître Pierre Giuriato, qui attendait un effort de la part de son client : "Il y a toujours la possibilité qu'il y ait une demande de sa part d'une ultime audition dans laquelle il pourrait revoir un peu sa position. Il y a des contradictions qui ne s'expliquent pas et ça serait dans son intérêt de s'expliquer." L'avocat précise que si la version de son client ne change pas, il pourrait alors jeter l'éponge et ne pas l'accompagner aux assises.

Maintien de la thèse de l'accident

Disparue le 7 septembre 2018, le jour de ses 20 ans, Sophie Le Tan, étudiante à Strasbourg, a été retrouvée morte un peu plus d'un an après, le 23 octobre 2019, dans une forêt du Bas-Rhin. 

Le sexagénaire avait dans un premier temps nié toute responsabilité dans la disparition de Sophie Le Tan, avant de changer de version. Il a reconnu avoir rencontré Sophie le Tan, alors qu'il affirmait jusqu'ici ne pas l'avoir croisée. Il dit l'avoir vue blessée à la main et lui avoir proposé de monter chez lui, pour la soigner, avant qu'elle ne reparte. 

Le procès devant la cour d'assises du Bas-Rhin devrait se tenir à l'automne 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess