Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Sophie Le Tan

Affaire Sophie Le Tan : le principal suspect auditionné pour la deuxième fois ce jeudi par la juge d'instruction

mercredi 27 mars 2019 à 19:24 - Mis à jour le jeudi 28 mars 2019 à 7:00 Par Olivier Vogel, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Jean-Marc Reiser, le principal suspect dans l'affaire de la disparition de Sophie Le Tan à Strasbourg est auditionné pour la deuxième fois ce jeudi matin par la juge d'instruction. L'étudiante âgée de 20 ans a disparu le 7 septembre alors qu'elle devait visiter un appartement qu'il louait.

Le père de Sophie Le Tan devant le tribunal de grande instance de Strasbourg où le principal suspect était entendu la première fois par la juge d'instruction. 5 octobre 2018.
Le père de Sophie Le Tan devant le tribunal de grande instance de Strasbourg où le principal suspect était entendu la première fois par la juge d'instruction. 5 octobre 2018. © Radio France - Lucile Guillotin

Strasbourg, France

Sophie Le Tan reste introuvable depuis sa disparition, il y a près de sept mois et malgré de multiples battues citoyennes régulièrement organisées. Jean-Marc Reiser, le principal suspect nie toute implication dans la disparition de la jeune fille qu'il affirme avoir soignée à la main à son domicile avant qu'elle ne reparte. La juge d'instruction. Eliette Roux; l'auditionnera une seconde fois ce jeudi.

Une scie avec des traces de sang retrouvée dans la cave du suspect

De lourdes charges pèsent pourtant sur lui. En garde à vue, le suspect avait déclaré ne pas connaître Sophie Le Tan avant de changer de version dans le bureau de la juge qui l'avait confronté aux traces ADN de l'étudiante, du sang retrouvé dans la salle de bains de Jean-Marc Reiser. Ce dernier avait alors expliqué qu'il connaissait l'étudiante de la Fac où ils étaient tous deux inscrits et qu'il avait fait monter la jeune fille dans son appartement pour la soigner car sa main était blessée et qu'elle était ensuite repartie. 

Il y a aussi cette scie avec des traces de sang retrouvée dans la cave du suspect. En tout cas, et selon son avocat Francis Metzger, Jean-Marc Reiser n'a pas l'intention de  modifier les déclarations qu'il a faites en octobre dernier lors de sa première audition par la juge d'instruction.

Me Gérard Welzer avocat de la famille Le Tan invité sur France Bleu Alsace