Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : L'affaire Sophie Le Tan

Affaire Sophie Le Tan : condamné pour viols, étudiant en archéologie, le profil complexe du suspect

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Jean-Marc Reiser, principal suspect dans l'affaire de la disparition de Sophie Le Tan, a également été condamné pour avoir tenté de voler des produits anesthésiants dans un cabinet vétérinaire situé près de Strasbourg. Il reste encore beaucoup de zones d'ombre sur le profil de l'homme de 58 ans.

Le suspect dans l'affaire Sophie Le Tan, Jean-Marc Reiser, et l'immeuble où il habitait à Schiltigheim.
Le suspect dans l'affaire Sophie Le Tan, Jean-Marc Reiser, et l'immeuble où il habitait à Schiltigheim. - Capture d'écran Viado et photo Wyloen Munhoz-Boillot

Jean-Marc Reiser, le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, une étudiante strasbourgeoise de 20 ans, a également été condamné pour deux tentatives de cambriolage dans des cabinets vétérinaires près de Strasbourg. L'une en 2012, l'autre en 2016. Une information du journal Le Parisien, confirmée par France Info

Un homme bien connu de la justice

En 2016, Jean-Marc Reiser a essayé d'entrer avec un pied de biche dans un cabinet vétérinaire d'Hoenheim pour voler de la kétamine, un produit très réglementé, contrôlé car il est utilisé par les vétérinaires pour endormir les animaux. Pour cette tentative de vol, Jean-Marc Reiser a été condamné à 8 mois de prison dont 4 mois avec sursis et mise à l'épreuve.  

Jean-Marc Reiser a été mis en examen pour assassinat dans la nuit du 17 au 18 septembre, dix jours après la disparition de Sophie Le Tan, étudiante de 20 ans près de Strasbourg. Elle avait un rdv pour visiter un appartement à Schiltigheim. Elle n'a depuis plus donné aucune nouvelle. Des traces de sang ont été retrouvées dans l'appartement du suspect. Elles révèlent un ADN qui correspond à celui de Sophie Le Tan, ainsi qu'un deuxième ADN

Un profil complexe

Jean-Marc Reiser, 58 ans, fils de forestier, a été condamné en 2001 par la cour d'assises du Doubs à 15 ans de réclusion pour des viols commis en 1995 et 1996. Il a été acquitté en 2001 par la cour d'assises du Bas-Rhin dans une autre affaire, la disparition d'une jeune femme de 23 ans, en 1987, dont le corps n'a jamais été retrouvé. 

Jean-Marc Reiser est un étudiant assidu. Inscrit depuis 2012 à l'université de Strasbourg, il a décroché un master en archéologie byzantine en 2017, l'année où il est condamné pour la seconde fois après une tentative de cambriolage dans une clinique vétérinaire. 

La veille de son arrestation pour la disparition de Sophie Le Tan lundi dernier, Jean-Marc Reiser est au secrétariat pour s'inscrire en master d'histoire de l'art. Il est décrit comme un étudiant assidu et impliqué par certains professeurs "mais d'autres se méfiaient de lui" raconte le doyen de la faculté, Jean-Yves Marc.

"Jean-Marc Reiser proposait des excursions aux étudiantes, mais elles ne voulaient pas se trouver seules avec lui"

Selon le doyen de la faculté, il était impliqué dans les projets et passait toutes ces journées sur les ordinateurs de la bibliothèque. Ces ordinateurs ont été examinés jeudi par les enquêteurs de la police judiciaire de Strasbourg.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu