Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Affaire Sophie Lionnet : des échanges tendus entre le procureur et l'accusée

vendredi 4 mai 2018 à 19:03 Par Denys Baudin, France Bleu Auxerre et France Bleu

A Londres au procès des meurtriers présumés de Sophie Lionnet, le procureur a interrogé vendredi Sabrina Kouider accusée avec son compagnon Ouissem Médouni d'avoir tué, en septembre 2017, la jeune fille au pair qui a vécu à Paron.

Meurtre de Sophie Lionnet
Meurtre de Sophie Lionnet © Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

Les deux employeurs de Sophie s'accusent toujours mutuellement du meurtre.

Sabrina Kouider assure que Sophie était "très heureuse" à Londres et n'a jamais exprimé le désir de rentrer chez elle en France. Elle soutient que la jeune nounou était libre de ses mouvements. L'accusée dément une nouvelle fois avoir tué Sophie ou l'avoir torturée peu avant sa mort en septembre 2017.  

Sabrina Kouider hausse le ton face au procureur 

Elle reconnait toutefois l'avoir frappée avec un câble électrique à une reprise alors qu'elle pensait que la jeune fille complotait contre elle avec son ancien compagnon. Face aux questions insistantes du procureur, Sabrina Kouider s'énerve, hausse le ton et s'exprime d'une voix tremblante parfois ponctuée de pleurs, puis elle fini par lâcher : "Sophie, me rendait folle!"Le procureur lui rappelle qu'elle est le dernier témoin dans l' affaire. "Ceci pourrait être la dernière occasion pour vous de dire au jury ce qui s'est vraiment passé". "J'ai tout dit et tout ce que j'ai dit est vrai" conclut Sabrina Kouider.

Le procès doit reprendre mardi à Londres.