Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Affaire Théo : l'appel au calme du maire d'Aulnay-sous-Bois

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le maire d'Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, a lancé un appel au calme et à la décence jeudi après-midi depuis sa mairie. Après la violente interpellation de Théo et la mise en examen de quatre policiers dont l'un pour viol, de nombreux incidents ont eu lieu en Seine-Saint-Denis.

Aulnay-sous-Bois
Aulnay-sous-Bois © AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT

Aulnay-sous-Bois, France

Le maire d'Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza souhaite que le calme revienne dans sa ville. Le 2 février 2017, Théo, 22 ans, est violemment interpellé par quatre policiers. Il affirme avoir été violé avec une matraque télescopique. Les quatre policiers sont mis en examen dont l'un pour viol. Depuis, dans des quartiers, certains ne décolèrent pas. Plusieurs nuits de suite, et malgré les appels au calme de Théo et de sa famille, des voitures sont brûlées. Des jeunes ont été interpellés suite à ces violences urbaines. Jugés en comparution immédiate, deux jeunes ont été condamnés à six mois de prison ferme.

Le maire d'Aulnay-sous-Bois s'est adressé à la presse depuis sa mairie jeudi après midi. Il estime que la "tension reste palpable". Il a rappelé : "Nous sommes dans un autre temps, un temps judiciaire. La justice doit pouvoir travailler en toute transparence, en toute tranquillité."

Le maire a renouvelé son appel au calme et à la "décence".

"C'est une question de respect", dit Bruno Beschizza.

Le maire d'Aulnay-sous-Bois a rappelé que "la famille de Théo avait clamé haut et fort sa confiance en la justice". Il a indiqué qu'elle voulait se reconstruire loin des médias, des caméras et des micros. "Elle ne souhaite plus s'exprimer sur le fond de l'enquête que par la voix de son avocat". Le maire demande qu'on respecte cette décision.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu