Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Affaire Théo : le jeune homme a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée

mardi 25 septembre 2018 à 17:10 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Théo Luhaka a été mis en examen le 31 juillet 2018 pour escroquerie en bande organisée, indique son avocat. Le jeune homme avait fait la une de l'actualité en 2017 quand il avait affirmé avoir été violé au cours d'une interpellation à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Théo Luhaka
Théo Luhaka © Maxppp - ARNAUD DUMONTIER

Île-de-France, France

Théo Luhaka, doit faire face à une deuxième affaire. Le jeune homme a été mis en examen le 31 juillet 2018 pour escroquerie, a confirmé le parquet de Bobigny. Cette mise en examen intervient après l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour "escroquerie en bande organisée au préjudice d'un organisme chargé d'une mission de service public", "abus de confiance" et "blanchiment". 

C'est l'Inspection du travail en 2015, intriguée par des contrats de travail délivrés par une association dirigée par le frère de Théo, qui avait déclenché la procédure judiciaire. 

Les enquêteurs s'interrogent sur l'utilisation des subventions liées à des contrats aidés et sur la réalité des emplois occupés.                     

Théo Luhaka avait fait la une de l'actualité pour une tout autre affaire en 2017. Le 2 février, le jeune homme de 22 ans, avait été gravement blessé lors de son interpellation à Aulnay-sous-bois. Il avait alors affirmé avoir été violé à l'aide d'une matraque. Quatre policiers ont été mis en examen, dont l'un pour viol, dans cette affaire.