Faits divers – Justice

Affaire Trémège : une première mise en examen, et la garde à vue du maire de Tarbes prolongée

Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn mercredi 1 avril 2015 à 8:56 Mis à jour le mercredi 1 avril 2015 à 11:36

Le maire UMP de Tarbes, Gérard Trémège, en février 2015.
Le maire UMP de Tarbes, Gérard Trémège, en février 2015. © Maxppp - Rachel Barranco

Gérard Trémège, le maire UMP de Tarbes est toujours en garde à vue. Et avec lui, sept autres proches. Des mises en examen devraient probablement survenir dans l'après midi.

Les huit gardes à vue, dont celle de Gérard Trémège ont été prolongées depuis 8 heures ce mercredi matin pour 24 heures supplémentaires. Mais pour la plupart, la garde à vue devrait se terminer ce mercredi. On envisage des présentations cet après midi avec de probables mises en examen.

Une première mise en examen

Un premier défèrement a eu lieu tard hier soir, et ca donne le ton de la suite. Le chef de la voirie de la mairie de Tarbes a été mis en examen cette nuit avant d'etre remis en liberté. Il répond désormais de trafic d'influence passif . On ne sait pas de quoi il retourne exactement mais s'il y a du trafic d'influence passif, c'est qu'un autre fait du trafic d'influence actif, l'un va avec l'autre. En tous cas les enquéteurs se donnent donc 24 heures supplémentaires.

À LIRE AUSSILe maire de Tarbes en garde à vue