Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Vincent Lambert

Affaire Vincent Lambert : l'avocat des parents dépose un recours contre l'arrêt des traitements

mardi 17 avril 2018 à 15:11 Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

L'avocat des parents de Vincent Lambert a déposé ce mardi un référé liberté au tribunal administratif de Châlons-en-Champagne : une procédure d'urgence pour s'opposer à la décision du CHU de Reims de stopper des traitements de Vincent Lambert. Décision qui devait prendre effet ce jeudi 19 avril.

Le recours contre la décision du CHU de Reims a été déposé ce mardi.
Le recours contre la décision du CHU de Reims a été déposé ce mardi. © Maxppp - Rémy Wafflart

Reims, France

Sans surprise, l'avocat des parents de Vincent Lambert Maître Jean Paillot annonce avoir déposé un recours ce mardi 17 avril devant le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne contre la décision d'arrêt des traitements du patient. Vincent Lambert est hospitalisé depuis septembre 2008 au CHU de Reims, dans un état végétatif irréversible, et son sort divise sa famille. Lundi 9 avril, le CHU de Reims s'est prononcé une nouvelle fois pour l'arrêt des traitements de Vincent Lambert. 

Une audience jeudi pour statuer sur le référé liberté

Le 9 avril dernier, le médecin en charge de Vincent Lambert, le Docteur Sanchez, avait reçu les proches du patient pour leur annoncer sa décision de stopper l'alimentation et l'hydratation du patient sous 10 jours, à l'issue de la procédure collégiale initiée en septembre dernier. Le recours devant le tribunal administratif des parents de Vincent Lambert n'est pas une surprise, puisque Maître Jean Paillot l'avait annoncé, estimant que la décision du Docteur Sanchez était "une condamnation à mort". Depuis, un comité de soutien "Soutenons Vincent Lambert" s'est mis en place. 

L'arrêt des traitements, c'est ce que souhaite son épouse Rachel Lambert et son neveu François Lambert, tandis que les parents du patient et une autre partie des proches refusent. L'audience pour statuer sur le référé liberté déposé par l'avocat des parents de Vincent Lambert, Maître Jean Paillot, aura lieu ce jeudi 19 avril à 9 h 30 au tribunal de Châlons-en-Champagne.