Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Affichettes "Kop Sud" : le maire de Saint-Étienne porte plainte

lundi 18 août 2014 à 20:35 Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire

Gaël Perdriau annonce qu'il a porté plainte face à la multiplication des affiches réclamant la liberté pour le Kop Sud en ville. Une décision prise officiellement pour la défense de l'espace public mais qui résonne comme un soutien au Président de l'ASSE, Roland Romeyer.

"Liberté pour le Kop Sud" : des centaines d'affiches comme celles-ci ont été collées en ville depuis la semaine dernière
"Liberté pour le Kop Sud" : des centaines d'affiches comme celles-ci ont été collées en ville depuis la semaine dernière © Radio France - (Mathilde Montagnon)

Ce sont de toutes petites affichettes qui commencent à se voir un peu trop, même beaucoup trop pour le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau, qui annonce ce soir qu'il a porté plainte pour dégradations de l'espace public suite au collage, depuis quelques jours, de centaines d'affiches dans la ville. Ces affichettes "Liberté pour le Kop Sud" , sont certainement le fait des ultras Green Angels , officiellement dissous et en froid avec le club et son Président Roland Romeyer.

Gaël Perdriau (UMP UDI MoDem) - Radio France
Gaël Perdriau (UMP UDI MoDem) © Radio France

Un coût de plusieurs milliers d'euros pour la collectivité

Depuis le milieu de la semaine dernière ces affichettes blanches, au format A4, fleurissent partout. Beaucoup ont été collées bien sûr dans le secteur du stade Geoffroy-Guichard, mais on en trouve dans tous les quartiers ou presque, sur la place de l'hôtel de ville, dans la Grand Rue, à Bellevue, aux abords du Zénith et du stade de Méons. Les Green , qui en ont brandi pendant le match contre Reims, sont évidemment les principaux suspects. Ils avaient fait une première tentative début juillet mais ce premier match à domicile semble avoir donné des ailes aux colleurs qui ont aussi installé des banderolles sur des ponts, par exemple sur l'A72. Ça n'amuse pas du tout le maire qui explique qu'il porte plainte systématiquement en pareil cas. La mairie de Saint-Étienne précise que le travail de nettoyage va mobiliser cinq agents pendant une semaine au moins, que les affichettes sont particulièrement bien collées et qu'il faut même parfois changer le panneau. Elle évoque un coût de plusieurs milliers d'euros pour la collectivité.

Des soutiens affichés au président de l'ASSE ?

Sur un sujet aussi sensible que celui des supporters, c'est peut-être aussi pour le maire de Saint-Étienne une manière de montrer sa solidarité à l'égard du club et des dirigeants. Aujourd'hui aussi, le député UDI de la Loire, François Rochebloine, a officiellement déclaré son soutien à Roland Romeyer. Des affichettes ont également été retrouvées dans le village de Saint-Férréol-d'Auroure en Haute-Loire où réside Roland Romeyer.