Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

INFO France Bleu - Agression du cycliste Yoann Offredo : l'automobiliste donne sa version

-
Par , , France Bleu Paris, France Bleu
Chevreuse, France

L'automobiliste qui a agressé lundi le coureur cycliste professionnel Yoann Offredo donne mercredi sa version en exclusivité à France Bleu. Il dit avoir été agressé en premier et s'être défendu. Lui aussi a déposé une plainte.

Yoann Offredo a posté une photo sur sa page Facebook.
Yoann Offredo a posté une photo sur sa page Facebook. - Facebook Yoann Offredo

Le coureur cycliste Yoann Offredo a été victime d'une agression lundi alors qu'il s’entraînait dans la vallée de Chevreuse (Yvelines). Il affirme qu'un automobiliste et sa passagère l'ont frappé avec un manche à balai. Mercredi, Berto, le conducteur de la voiture, s'explique en exclusivité sur France Bleu. Cet ouvrier qui travaille sur des chantiers notamment en Essonne, affirme s'être défendu après avoir été insulté et menacé physiquement. Lui aussi a déposé une plainte pour agression.

Ecoutez sa version

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

L'automobiliste raconte : "C'est moi le premier qui a été agressé, ce n'est pas eux. Ils disent que j'ai doublé trop près. S'ils roulaient en file indienne comme tout le monde, cela ne se serait pas passé comme ça. C'est vrai que je me suis rabattu un peu plus vite que d'habitude parce que le feu était rouge et c'est là qu'ils m'ont rattrapé. Et c'est là que monsieur Offredo était énervé, tout excité".

Il a essayé de me mettre des coups

"Comme j'avais la vitre ouverte, il s'est accroché à ma portière. Ses deux collègues ont bloqué la route en se mettant devant la voiture donc je ne pouvais pas m'échapper bien sûr, j'allais pas les écraser quand même. Et puis là, il a essayé de me mettre des coups de poing à travers la vitre. Moi j'ai répliqué avec un petit grattoir... pour pouvoir me dégager".

Quand il m'a dit "fils de p...", j'ai pas apprécié, c'est là que je lui ai cassé le nez

"Et ma tante, la passagère, elle est sortie, elle a pris un manche à balai pour essayer de lui faire lâcher prise. Et elle lui a mis des coups. J'ai pu sortir et puis je me suis défendu quoi. Quand il m'a dit "fils de p...", j'ai pas apprécié, c'est là que je lui ai cassé le nez. C'est pas moi qui aie commencé à agresser les gens. Tous les jours je suis sur la route du matin au soir, je vois comment ils se comportent les cyclistes. Ils se conduisent vraiment n'importe comment. Je suis bien conscient qu'ils sont en danger mais il faut qu'ils respectent le code de la route comme tout le monde".

La version de Yoann Offredo n'est pas tout à fait la même. le coureur cycliste avait raconté son agression mercredi. Il avait décrit comment l'automobiliste et sa passagère l'avaient frappé. Il avait indiqué avoir témoigné pour dire son ras le bol. Il affirme avoir porté plainte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess