Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des retraités escroqués par de faux policiers à Agde

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Le commissariat d’Agde (Hérault) lance un appel à la vigilance. Des escrocs se font passer pour des policiers et appellent des résidents de maisons de retraite en leur demandant d’acheter des tickets premium dans les bureaux de tabac. Quatre Agathois ont porté plainte après avoir été abusés.

Illustration Police Cap d'Agde
Illustration Police Cap d'Agde © Radio France - Stéfane Pocher

Agde, France

Quatre retraités ont porté plainte à Agde (Hérault) après avoir été escroqués par de faux policiers ce jeudi. Le préjudice est important pour deux d'entre eux. Le scénario est bien huilé. Un premier escroc se fait d’abord passer pour un commissaire de police. Il met sa victime en confiance. Il lui explique que des malfrats utilisent l’identité de policiers pour abuser de résidents de maison de retraite. Il est alors possible que ces derniers lui demandent d’aller acheter, dans un bureau de tabac à proximité, des tickets Transcash (appelés aussi tickets premium). 

Il s’agit de cartes prépayées portant un numéro. Le montant crédité est encaissable à distance pour celui qui a connaissance des coordonnées.  Ces cartes permettent de faire des achats chez les commerçants : retirer de l’argent, faire du shopping sur internet ou transférer de l’argent.

Un mode opératoire précis et méthodique

Le faux commissaire explique au retraité que pour les besoins de l’enquête, il est nécessaire de jouer le jeu afin d'aider la police à  démanteler cette bande, que son rôle est précieux et qu'il sera remboursé automatiquement par les autorités compétentes du montant débité. 

Forcément, peu de temps après, un autre truand appelle. La victime, qui pense pouvoir aider les forces de l'ordre, prend son rôle très au sérieux et achète ce fameux ticket puis communique les numéros à ces crapules.

Quatre retraités de 65 à 75 ans, tous résidents dans une maison de retraite agathoise, sont tombés dans le panneau ce jeudi. Ils sont tous allés chercher ces fameuses cartes. Le préjudice pour deux d’entre eux s’élève à 1.500 euros chacun

"Quatre victimes en une seule journée ont porté plainte. C’est beaucoup trop." prévient le commissariat

Ces cas ne sont peut-être pas isolés. C'est pour cette raison que le commissariat (le vrai) recommande à la population d’être très vigilante. Il demande aux habitants, dans la mesure du possible, de relever le numéro de téléphone et d’alerter sans attendre la police ou la gendarmerie en cas de récidive.

Les escrocs du jour ont visiblement appelé leurs victimes depuis l’Algérie. Une enquête est en cours. Remonter jusqu’à eux paraît bien difficile à cette heure-ci. Quant aux victimes, pas certain qu’elles soient remboursées.