Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Agglo de Pau : une entreprise rançonnée par un cyber pirate

-
Par , France Bleu Béarn

Une PME de l'agglomération de Pau a du payer une rançon à un pirate informatique pour décrypter tous les documents de bureautique de son serveur informatique. La cyberattaque avait mis la société à l'arrêt.

Tous les fichiers de bureautique de la société étaient cryptés.
Tous les fichiers de bureautique de la société étaient cryptés. © Fotolia -

Pau, France

Une PME de l’agglomération paloise a été rançonnée par des pirates informatiques. C'est une incroyable histoire que vient de vivre cette entreprise. Un cyberpirate a crypté toutes les données informatiques de la société pendant le weekend du 9 et du 10 avril dernier. Il s'est invité dans le serveur de l'entreprise, sans doute par un mail et une pièce jointe piégée. Le lundi matin, tous les fichiers de bureautique étaient cryptés et inutilisables. Impossible de correspondre avec les clients, d'avoir accès aux tarifs, à la facturation et aux fiches de paye. Sur un des 15 ordinateurs de la société, il y avait un fond d'écran qui formulait clairement une demande de rançon, en échange d'un code de décryptage.

Le fond d'écran d'un ordinateur de la société qui formule la demande de rançon  - Radio France
Le fond d'écran d'un ordinateur de la société qui formule la demande de rançon © Radio France - Daniel Corsand

Votre ordinateur a été attaqué par un virus encodeur... Contactez nous... Notre assistance n'est pas gratuite et nous vous demandons une somme raisonnable en échange d'un service de décryptage — la demande de rançon

Un cyberpirate redoutablement organisé

Après une échange de 32 mails la patronne de cette entreprise a fini par payer ; une somme à 4 chiffres, sans plus de précision. Le pirate exigeait un paiement en monnaie virtuelle, que l'on appelle bitcoins, extrêmement compliquée à mettre en œuvre. Il prévenait : le prix de la rançon doublait toutes les 24 heures. "Trouvez vous même la clef du code vous prendra 400 jours au moins". Après d’âpres négociations, la chef d'entreprise a dû se résoudre à payer. Le weekend dernier, elle a pu récupérer le code et l'usage de son serveur. C'était ça ou fermer boutique nous explique cette chef d'entreprise qui préfère garder l'anonymat.

Je souhaite à personne de vivre cette semaine là. On se croit dans la troisième dimension, dans un film américain. Il n'y avait aucune solution. L'ultime chance, c'était payer—La patronne

La patrone de la société "cyberattaquée"

La Chambre de Commerce Béarn et Soule renouvèle sa mise en garde pour les PME. Ne pas lésiner sur les mesures de protections informatique, ne pas avoir recours à des mots de passe trop évidents, et ne pas lésiner non plus sur les dispositifs antivirus. Des conseils que le pirate a lui même prodigués à sa victime, non sans cynisme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu