Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2017-2018 du Racing club de Strasbourg en Ligue 1

"On m'a roué de coups" : agressés à Lyon, des supporters du Racing Club de Strasbourg portent plainte

Au moins une dizaine de fans du Racing ont porté ou s'apprêtent à porter plainte pour coups et blessures. Ils affirment avoir été agressés en marge du match de football contre l'Olympique lyonnais samedi.

Thomas, supporter du Racing, affirme avoir été agressé à Lyon, le 5 août 2017
Thomas, supporter du Racing, affirme avoir été agressé à Lyon, le 5 août 2017 - Document remis

Ils témoignent avoir été victimes de coups de poing et de coups de pied dans les parkings, les toilettes ou encore aux abords du Groupama Stadium, en marge du match de samedi entre l'Olympique lyonnais et le Racing Club de Strasbourg. Fracture de la clavicule, cheville foulée, visages tuméfiés... Une dizaine de fans du Racing ont porté ou s'apprêtent à porter plainte pour coups et blessures.

Selon l'Olympique lyonnais, les "caméras n'ont relevé aucun incident de ce type"

Ces témoignages émanent de supporters venus au stade par leurs propres moyens et qui n'étaient de ce fait pas escortés par les forces de l'ordre. "J'ai reçu des coups dans les côtes et sur la tête, raconte Thomas à France Bleu Alsace. Une vingtaine de jeunes nous ont couru après. Ils ont fauché mon beau-frère : sa clavicule a cassé en trois. Ils lui ont asséné des coups alors qu'il était au sol."

Le beau-frère de Thomas, fan du Racing, affirme aussi avoir été agressé à Lyon le 5 août 2017
Le beau-frère de Thomas, fan du Racing, affirme aussi avoir été agressé à Lyon le 5 août 2017 - Document remis

"On m'a roué de coups. J'étais au sol. J'ai reçu des coups au visage, raconte à son tour François*, un fan du Racing habitant à Lyon depuis plusieurs années. Je me suis relevé avec le coude ensanglanté, la cheville foulée. À l'infirmerie de l'Olympique lyonnais, on m'a dit que je n'étais pas le seul supporter strasbourgeois à avoir été agressé, qu'il y en avait eu beaucoup."

Il y a des gens qui n'ont rien à faire dans un stade.

C'est Gauthier, un supporter du Racing habitant Paris, qui, le premier, a rendu publics ces cas de violences. Lundi, il rédige une tribune sur Facebook intitulée "Vous n'aurez pas notre passion : une chasse aux supporters strasbourgeois organisée à Lyon". "Ce n'est pas dirigé contre l'Olympique lyonnais directement, explique-t-il à France Bleu Alsace. L'idée, c'est simplement de ne pas taire les violences. Ces gens ne doivent pas prendre notre passion en otage."

Il faut dénoncer les violences des hooligans, de façon à ne pas attendre qu'il y ait un mort ou qu'une personne devienne handicapée, simplement parce qu'elle portait le maillot d'une équipe adverse.

Lundi, l'Olympique lyonnais a réagi dans un communiqué, affirmant que "les 300 caméras de sécurité déployées à l’intérieur et aux abords du stade n'ont (...) relevé aucun incident de ce type".

* Le prénom a été modifié.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess