Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Agression à la prison de Tours : Le syndicat pénitentiaire dénonce des conditions de travail difficiles cet été

-
Par , France Bleu Touraine

Vendredi 19 juillet un détenu a agressé une surveillante de prison à coups de poing. Il sera jugé en comparution immédiate lundi 22 juillet.

L'agression a eu lieu alors que le détenu sortait d'un parloir (image d'illustration)
L'agression a eu lieu alors que le détenu sortait d'un parloir (image d'illustration) © Maxppp - Maxppp

Tours, France

Une surveillante de prison a été agressée par un détenu vendredi 19 juillet dans la maison d'arrêt de Tours. Un jeune de 24 ans a été incarcéré en quartier disciplinaire et sera jugé en comparution immédiate ce lundi 22 juillet. Il était en détention provisoire dans l'attente de son procès dans une affaire criminelle lorsque les faits ont eu lieu. 

Il aurait attaqué par surprise cette femme en lui portant plusieurs coups de poing. Selon le secrétaire du syndicat pénitentiaire des surveillants d'Indre-et-Loire, la femme est en arrêt jusqu'à la fin du mois minimum. La victime est très choquée.

"Il lui a donné des coups de poing. Elle est tombée et il a continué à s'acharner sur elle"

Il décrit une agression violente. "Le détenu revenait d'un parloir avec son avocat. Il s'est dirigé vers elle et lui a tapé la main sur l'épaule. Elle s'est alors retournée et il lui a donné des coups de poing. Elle est tombée et il a continué à s'acharner sur elle" raconte le responsable syndical qui poursuit. "Un détenu qui faisait de la peinture dans le couloir s'est interposé et a essayé de repousser l'agresseur. Nous sommes arrivés rapidement ensuite pour maîtriser l'individu et le conduire en cellule disciplinaire."

Des tensions cet été dans la maison d'arrêt

Pour lui, cette agression est révélatrice de tensions importantes actuellement dans la prison. "L'effectif en détenus est assez élevé" déplore le secrétaire syndical. Selon lui la canicule et la température élevée dans les cellules n'arrangent rien à ce climat difficile.

De plus, vacances d'été obligent, "il y a moins de personnels, on est plus sollicités, on fait beaucoup plus d'heures car il faut assurer coûte que coûte le service public" continue-t-il. 

"On ne peut pas accepter d'être agressés et blessés de la sorte" conclut le surveillant.