Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort d'un quinquagénaire à Montbéliard : le suspect remis en liberté

mardi 19 juin 2018 à 17:37 - Mis à jour le mercredi 20 juin 2018 à 10:23 Par Isabelle Rolland et Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

Après la mort d'un homme de 59 ans lors d'une altercation à la Chiffogne à Montbéliard, le suspect placé en garde à vue a été libéré. Il est mis en examen pour violences volontaires n'ayant pas entraîné d'incapacité totale de travail (ITT).

L'agression s'est déroulée dans ce parking, en face du site de l'ancien hôpital de Montbéliard
L'agression s'est déroulée dans ce parking, en face du site de l'ancien hôpital de Montbéliard © Radio France - Christophe Beck

Montbéliard, France

Après l'altercation entre deux hommes qui s'était soldée par la mort d'un homme de 59 ans ce dimanche 17 juin,  dans le quartier de la Chiffogne à Montbéliard, le suspect, placé en garde à vue dès le lendemain a finalement été libéré ce mardi soir. Il est mis en examen pour violences volontaires n'ayant pas entraîné d'interruption temporaire de travail (ITT)

On en sait plus désormais sur ce qui s'est passé. Les deux hommes se connaissaient, ils entretenaient un vieux contentieux, avec provocation à chaque rencontre. 

Une crise cardiaque

Ce dimanche soir, le ton est monté, les deux hommes se sont bousculés. L'un deux, âgé de 46 ans a brandi une réplique d'un taser, une sorte de taser de foire semble-t-il. On ne sait pas s'il en a fait usage. La victime s'est alors effondrée sur le sol. Il décédera d'une crise cardiaque. L'autopsie pratiquée ce lundi ne relève aucune marque de violences, pas même l'impact d'un taser. La victime avait déjà eu des problèmes cardiaques. 

Au regard du motif de la mise en examen, la justice ne retient pas de lien direct entre la mort de la victime et les violences.