Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agression après un match de foot à Reims : le syndicat de police Alliance réclame des moyens humains

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Suite à l'agression de plusieurs joueurs du club de football de la Neuvilllette-Jamin samedi lors d'une rencontre au CREPS de Reims, des policiers rémois réagissent : "Nous disons depuis très longtemps que l'insécurité grimpe". Le syndicat Alliance réclame des effectifs supplémentaires.

Interpellation d'une personne par la police
Interpellation d'une personne par la police © Radio France - Benjamin Illy

"Nous ne sommes pas étonnés par cette violence. Nous disons depuis des années qu'elle est grimpante, tout comme le sentiment d'impunité des jeunes". Trois jours après l'agression de footballeurs (âgés de 16 ans) de l'équipe du FCF Neuvilette-Jamin par une trentaine d'individus, le syndicat de police Alliance a souhaité réagir. "Je sais que mes collègues sont présents de jour comme de nuit, ils font leur travail du mieux possible dans des conditions très compliquées", ajoute François Swiderski, secrétaire administratif du syndicat dans la Marne.

Et il résume la situation : "On ne rentre pas dans certains quartiers comme on pouvait le faire avant. _Même quand il s'agit d'un appel d'urgence, si on voit que les attroupements sont plus conséquents que nos effectifs, on n'y va pas de suite_, on est obligé d'appeler des renforts". François Swiderski évoque aussi le comportement de certains jeunes : "Ils nous regardent de haut et remettent en cause l'autorité de l'Etat".

François Swiderski, du syndicat de police Alliance dans la Marne

Les 15 policiers supplémentaires annoncés par le Ministre de l'intérieur, jugés insuffisants

Ce que dénonce également le syndicat Alliance dans la Marne, c'est que les réponses pénales ne soient pas toujours à la hauteur des faits et il réclame un observatoire de la réponse pénale au Ministre de la justice Eric Dupond-Moretti. Quant aux effectifs, les annonces faites le 15 septembre dernier par le Ministre de l'intérieur ne suffisent pas selon Alliance.

"Trop ne sera jamais assez. 25 ou 30 policiers supplémentaires pour la Marne ce serait vraiment magnifique ! maintenant on ne rêve pas", ajoute François Swiderski, secrétaire administratif du syndicat de police Alliance dans la Marne, "Mais quand Gérald Darmanin nous annonce qu'on va avoir des véhicules neufs, nous on veut des policiers".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess