Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Agression au couteau à Villeurbanne : l'assaillant présente "un état psychotique" selon le procureur de Lyon

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Pays de Savoie

Au lendemain de l'attaque au couteau qui s'est déroulée à Villeurbanne et où un jeune homme a trouvé la mort, le procureur de Lyon a évoqué ce dimanche l'état psychiatrique de l'assaillant et salué l'intervention des témoins qui ont permis son interpellation.

Agression au couteau à Villeurbanne : l'assaillant présente "un état psychotique" selon le procureur de Lyon qui salue l'action des témoins qui ont permis son interpellation.
Agression au couteau à Villeurbanne : l'assaillant présente "un état psychotique" selon le procureur de Lyon qui salue l'action des témoins qui ont permis son interpellation. © AFP - Romain Lafabregue

Villeurbanne, France

Le procureur de la République de Lyon s'est exprimé ce dimanche 1er septembre 2019 au lendemain de l'attaque au couteau qui s'est déroulée à Villeurbanne et  au cours de laquelle a été tué un jeune Savoyard (et pas Isérois comme indiqué dans un premier temps) et huit personnes blessées dont trois gravement. 

Les blessés hors de danger 

Le pronostic vital n'est plus engagé pour les trois personnes grièvement blessées dans l'attaque, a indiqué le procureur de la République. "Deux des trois victimes sont toujours hospitalisées. Leur pronostic vital n'est plus engagé", a expliqué Nicolas Jacquet.

Des propos incohérents en garde à vue 

L'assaillant interpellé sur les lieux n'avait aucun antécédent judiciaire. En garde à vue, il a tenu des propos incohérents, délirants. "L'expert psychiatre évoque un état psychotique envahissant avec délire paranoïde" a déclaré Nicolas Jacquet qui précise que les analyses toxicologiques ont permis d'établir que cet homme avait consommé du cannabis. Le suspect a notamment expliqué "avoir entendu des voix insulter Dieu et lui donnant l'ordre de tuer".

Le parquet national antiterroriste ne s'est pas saisi

Aucun élément laissant apparaître une éventuelle radicalisation n'a été trouvé au domicile du suspect lors de la perquisition menée dans un centre d'hébergement pour réfugiés où il vivait, à Vaulx-en-Velin. Cet homme, de nationalité afghane, est connu sous deux identités différentes et trois dates de naissance déclarées (33, 31 ou 27 ans). Localisé successivement en Italie, en Allemagne et en Norvège, il est titulaire d'une carte de séjour temporaire en France. Le parquet national antiterroriste ne s'est pas saisi dans cette affaire même s'il suit la situation de près a expliqué le représentant du parquet de Lyon. 

Nicolas Jacquet a également salué l'action des témoins - dont trois chauffeurs du réseau de transports en commun lyonnais - qui a permis l'interpellation de l'assaillant. Une information judiciaire doit être ouverte ce lundi. 

Choix de la station

France Bleu