Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Agression au Puy-en-Velay : risque de séquelles à vie pour la victime

mercredi 10 octobre 2018 à 19:30 Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu Pays d'Auvergne

Un homme de 24 ans mis en examen ce mercredi 10 octobre au Puy-en-Velay. Il est accusé d'avoir violemment agressé un autre homme dimanche soir dans le centre-ville ponot.

La scène a été filmée par des caméras située dans la rue Crozatier dans le centre du Puy-en-Velay.
La scène a été filmée par des caméras située dans la rue Crozatier dans le centre du Puy-en-Velay. © Maxppp -

Le Puy-en-Velay, France

Un homme de 24 ans est soupçonné d’avoir agressé un habitant du Puy-en-Velay dimanche soir. Il a été mis en examen ce mercredi

La victime est toujours à l’hôpital, grièvement blessée. Pour le moment les médecins ont fixé l'incapacité de travail à 30 jours. Mais surtout, ils disent que cet homme pourrait être touché d'une infirmité permanente, il pourrait avoir des séquelles à vie. 

Placé en détention provisoire 

En tout cas, l'altercation a été très violente dimanche. Le parquet explique que les scènes filmées par les caméras de la rue de Crozatier sont très dures. Des bandes de vidéo-surveillance ont permis d'arrêter très vite un homme de 24 ans récemment arrivé au Puy. L'auteur présumé a été placé en détention provisoire et un juge a été chargé de l'enquête.

L'enquête devra permettre de comprendre les relations entre la victime et son agresseur mais aussi ce qui a provoqué un tel déferlement de violences. Pour le moment le parquet veut rester très discret sur les relations entre les deux individus pour ne pas perturber le travail des enquêteurs.