Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agression aux abords d'un collège à Clermont-Ferrand : l'adolescente était harcelée par sa victime

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

On en sait plus sur l'agression d'une jeune fille près du collège Albert Camus. La jeune fille, autiste Asperger, était harcelée par la victime. Elle aurait voulu défendre son amie, autiste comme elle et harcelée également. La famille, accompagnée par une association, porte plainte ce lundi.

L'entrée du Collège Albert Camus
L'entrée du Collège Albert Camus © Radio France - Emmanuel Moreau

On est bien loin d'une simple bagarre qui tourne mal. On en sait plus ce lundi sur l'agression d'une adolescente près du collège Albert Camus à Clermont-Ferrand. Cette jeune de 13 ans a agressé devant l'établissement une de ses camarades, armée d'un cutter peu avant 13 heures. La victime avait été transférée au CHU de Clermont, sans que ses jours ne soient en danger. Néanmoins, selon la famille, la jeune fille était harcelée par la victime. 

La maman désemparée par "un geste choquant"

Sa maman, qui a tout découvert le jour de l'agression, se dit choquée. "Pour une maman, c'est difficile de dire que sa fille a commis un tel acte, que je ne justifie pas ni n'excuse." Mais elle poursuit. "Il aurait pu être évité." Sa fille est autiste Asperger depuis un an et demi, et depuis, elle peine à trouver l'accompagnement adéquat. "La MDPH n'a pas pris en compte le handicap de cette fille" explique Eléonore Périse, présidente de l'association Handicap vers le droit à l'école. 

Une plainte déposée via son avocat

Elle souligne aussi que cette jeune fille de 13 ans avait fugué puis fait une tentative de suicide dans les trois semaines avant son geste. Les urgences, après l'acte suicidaire, avait renvoyé la jeune fille chez elle, jugeant que son acte "n'était pas grave". Tout cela est la conséquence du harcèlement (insultes, coups) que subit l'adolescente au sein de son collège. La veille de l'agression, la maman avait signalé à l'établissement qu'il "se passait quelque chose de grave" avec ces deux jeunes filles, amies et toutes les deux autistes. 

La famille et l'association annoncent qu'elles vont déposer plainte aujourd'hui contre les urgences et le Rectorat ainsi que contre la jeune fille agressée, qu'ils estiment en partie responsable. Contactés ce dimanche, les deux institutions, via leurs chargés de communications, n'avaient pas encore répondu à nos sollicitations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu