Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Agression d'une femme dans une cave à Périgueux : l'homme qui lui a porté secours témoigne

mercredi 11 avril 2018 à 17:44 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

TÉMOIGNAGE FRANCE BLEU PÉRIGORD - L'homme qui a secouru la femme agressée dans une cave d'un immeuble de la rue Kléber à Périgueux témoigne. Il a pu discuter quelques minutes avec la victime malgré son état de choc.

L'agression a eu lieu dans cet immeuble de la rue Kléber.
L'agression a eu lieu dans cet immeuble de la rue Kléber. © Radio France - Benjamin Fontaine

Cinq jours après la violente agression d'une femme dans la cave d'un immeuble, une homme est en détention provisoire. Ce jeune de 19 ans a reconnu avoir frappé cette femme mais il nie l'avoir violée. Selon lui, aucune autre personne ne se trouvait avec lui dans la cave. Une instruction pour viol en réunion, séquestration et vol en réunion a été ouverte.

"Elle m'a expliqué qu'elle venait de se faire agresser dans une cave"

Ce mercredi 11 avril, France Bleu Périgord a pu recueillir le témoignage de l'homme qui a porté secours à cette femme qui serait âgée d'une quarantaine d'années. Stéphane habite le quartier Saint-Martin. Samedi matin il était en route pour le centre-ville quand il a aperçu la victime sur le trottoir. "Elle était nue et me faisait de grands signes. Elle semblait affolée. Elle était sous le porche de l'immeuble et en m'approchant et en ouvrant la porte j'ai senti la bombe lacrymogène." Stéphane est allé chercher une couverture dans sa voiture pour réchauffer la victime. "Elle m'a alors expliqué qu'elle venait de se faire agresser dans une cave, séquestrée par des personnes." Cette femme aurait confié avoir fait la fête mais ne plus se souvenir de rien. Stéphane a appelé la police et les pompiers qui sont rapidement arrivés sur les lieux.

"Elle était affolée et sentait la bombe lacrymogène" - Stéphane

Stéphane est arrivé sur les lieux vers 9h mais il est surpris que personne ne soit venu en aide à la victime avant. "Il y a du passage dans cette rue. Elle m'a affirmé qu'elle avait frappé aux portes des voisins mais que personne n'avait ouvert. Les gens ont peut-être eu peur mais c'est assez surprenant. Je suis choqué aussi de voir qu'on puisse s'attaquer aux gens avec cette violence. Nous sommes à Périgueux, pas à Paris. Ça peut tous nous arriver."