Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Agression de deux contrôleurs dans le TGV Paris-Quimper

jeudi 5 novembre 2015 à 16:05 - Mis à jour le jeudi 5 novembre 2015 à 16:19 Par Anne Tréguer, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Deux contrôleurs ont été agressés par un individu armé d'un couteau dans le TGV Paris-Quimper vers 13h30 ce mercredi. Profitant de l'arrêt en gare d'Auray (Morbihan), l'agresseur présumé saute par une fenêtre du train après l'avoir brisée.

Agression dans le TGV  Paris -Quimper
Agression dans le TGV Paris -Quimper © Maxppp - Maxppp

Auray, France

Deux agents de la  SNCF procèdent aux contrôles des billets lorsqu'un passager ne sort pas un titre de transport mais un couteau. L'agression des deux contrôleurs s'est produite ce mercredi 3 novembre, en début d'après-midi, entre Rennes et Auray (Morbihan). 

L'agresseur présumé profite de l'arrêt du train en gare d'Auray pour prendre  la fuite. Il brise une vitre, saute sur le quai et disparaît. Il se blesse et fait un malaise. Des témoins alertent alors les secours et l'agresseur est pris en charge par les pompiers et ils l'embarquent à bord d'une ambulance en direction de l'hôpital de Vannes. 

Un dispositif important de recherches 

Parallèlement, la gendarmerie est alertée par la SNCF qui met immédiatement en place un dispositif de recherches dans l'agglomération de Auray, plus particulièrement aux environs de la gare. Un signalement précis est  fourni aux enquêteurs par le personnel de la SNCF et les passagers témoins des faits. Dans la zone de recherches, une patrouille du peloton motorisé d'Auray constate le départ d'une ambulance  des pompiers vers Vannes.  Les gendarmes se renseignent auprès de leurs collègues et constatent que la personne blessée évacuée vers le centre hospitalier de Vannes correspond  à l'auteur présumé de l'agression

Immédiatement, une patrouille de la brigade d'Auray se rend à l'hôpital, interpelle l'agresseur présumé et le place en garde à vue.