Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agression de policiers à Herblay : un suspect est en garde à vue

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Herblay

Un suspect soupçonné de l'agression, mercredi soir, de deux policiers à Herblay (Val-d'Oise) est en garde à vue. L'homme, âgé de 28 ans, s'était rendu de lui-même à la police ce vendredi matin.

Deux policiers ont été blessés par balle à Herblay.
Deux policiers ont été blessés par balle à Herblay. © Maxppp - Véronique BEAUGRAND

"Un suspect a été placé en garde à vue à 10h30 dans le cadre de l’enquête concernant la tentative d’homicide sur deux fonctionnaires de police à Herblay", indique ce vendredi le parquet de Pontoise à franceinfo.

L'homme, âgé de 28 ans, s'était rendu de lui-même ce vendredi matin à la police. 

On ne sait pas si l'homme a participé à l'agression

L'homme s'est présenté à 10h20 à la police judiciaire de Versailles. Il est connu des services de police pour des affaires de stupéfiants, précise cette source.  

On ignore si cet homme a participé à l’agression ou s'il est venu clamer son innocence après que sa photo a été diffusée sur les réseaux sociaux comme étant l’un des trois agresseurs.  

Une agression extrêmement violente 

L'agression a eu lieu mercredi soir dans une zone industrielle, loin de toute habitation. Les deux policiers ont été attaqués et grièvement blessés par balles par trois individus, à Herblay alors qu'ils étaient en planque.

Un acte d'une "violence inouïe" a précisé jeudi le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, au cours duquel les armes de service des deux hommes ont été volées.  

Jeudi soir, le porte-parole de la police nationale, Michel Lavaud, avait déclaré sur franceinfo : "L'état de santé de nos deux collègues est toujours préoccupant, plus particulièrement celui l'un des deux qui inspire des inquiétudes". "Il est entre les mains des personnels médicaux et nous avons toute confiance dans leur action".

Une enquête en flagrance du chef de "tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique en bande organisée" avait immédiatement été ouverte par le procureur de la République de Pontoise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess