Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agression du maire de Miribel-les-Échelles : trois adolescents mis en examen

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Cinq jeunes avaient été arrêtés suite à l'agression du maire de Miribel-les-Echelles, Williams Dufour, le 27 juillet dernier. Deux ont été remis en liberté et trois autres présentés à un juge pour enfants ce vendredi. L'un des suspects a été placé en détention provisoire.

Le maire de Miribel-les-Echelles, Williams Dufour, a été roué de coups par un groupe de jeunes le 27 juillet dernier sur la place du village.
Le maire de Miribel-les-Echelles, Williams Dufour, a été roué de coups par un groupe de jeunes le 27 juillet dernier sur la place du village. © Maxppp - Marie-Claude Fabre

Trois des cinq suspects arrêtés dans l'affaire de l'agression du maire de Miribel-les-Echelles (Isère), Williams Dufour, le 27 juillet dernier, ont été mis en examen ce vendredi pour "violences aggravées" après avoir été présentés à un juge pour enfants du parquet de Grenoble. L'un d'eux a été écroué, un autre placé sous contrôle judiciaire. Le dernier a fait l'objet d'une mesure de réparation en attendant leur renvoi devant le tribunal pour enfants. Tous les trois sont mineurs.

Le jeune de 17 ans,, placé en détention provisoire, "est connu des services de la police et de la justice pour des antécédents de violence" précise le procureur-adjoint de Grenoble, Boris Duffau. Les cinq jeunes avaient été placés en garde à vue. Deux d'entre eux, non impliqués dans l'agression, ont été remis en liberté ce jeudi 6 août.

Retrouvés grâce à la plaque d'un des scooters

C'est un témoin de la scène qui a donné la plaque d'immatriculation d'un des scooters en fuite aux enquêteurs. Un sac à dos contenant des feux d'artifice a également été retrouvé. Des éléments qui ont permis aux enquêteurs d'identifier quatre jeunes de 16 à 18 ans. Un cinquième, âgé de 15 ans, a été identifié après. Ils résident à Moirans, Saint-Jean-de-Moirans et Voiron. Interpellés par les gendarmes, ils reconnaissent leur présence, et leur implication à des degrés divers. Trois d'entre eux, mineurs, ont donc été mis en examen. 

Roué de coups de poings et coups de pieds, brûlé à une main, Williams Dufour s'est vu prescrire sept jours d'ITT par la médecine légale. Un de ses conseillers a reçu un coup de casque sur la main, un autre un feu d'artifice dans l'abdomen.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess