Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agression filmée à Reims : le rectorat promet des sanctions pour l'agresseur et les témoins

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Deux jours après la violente agression d'une adolescente de 14 ans devant le collège Saint-Remi à Reims (Marne), le rectorat annonce l'ouverture d'une cellule psychologique et promet des sanctions pour les auteurs de l'agression mais aussi pour les témoins.

Collège Saint-Remi à Reims
Collège Saint-Remi à Reims - Capture d'écran - Google Street View

La réaction de l'Éducation Nationale ne s'est pas faite attendre. Deux jours après la violente agression filmée d'une adolescente de 14 ans devant le collège Saint-Remi à Reims (Marne), le rectorat confirme que ceux qui ont filmé et assisté à la scène seront sanctionnés. Agnès Walch Mension-Rigau a fait part de son émotion. "Je suis extrêmement choquée. La scène s'est déroulée devant le collège, une enseignante a vu les faits se dérouler, une jeune fille est aussi venue dans l'établissement pour dire qu'il se passait quelque chose. Le temps que tout le monde réagisse, il était trop tard", explique la rectrice de l'académie de Reims, invitée chez nos confrères de France 3 Champagne-Ardenne.

L'agresseur présumé écarté à titre conservatoire de l'établissement

La victime, l'agresseur et la personne qui a filmé la scène sont tous les trois scolarisés au sein du collège Saint-Remi de Reims. Une procédure a été déclenchée à l'encontre de l'adolescent de 13 ans qui a porté les coups : il est mis à l'écart de l'établissement à titre conservatoire. Le rectorat de Reims confirme à France Bleu Champagne-Ardenne que l'ensemble des personnes présentes, témoins inclus, seront sanctionnés. Des mesures qui vont prendre du temps, précise l'académie, car il faut déterminer le rôle et l'identité de chacun.

Cellule psychologique mise en place

Le rectorat amorce également un travail pédagogique au sein de l'établissement pour sensibiliser les élèves à la gravité de la scène qui s'est déroulée devant le collège. Une cellule psychologique a aussi été mise en place par la direction. Sur le volet judiciaire, le parquet de Reims ne communique aucune nouvelle information ce mercredi après-midi. 

Dans cette affaire deux personnes devraient être poursuivies : l'auteur des faits pour "violences aggravées" et la personne qui filme pour "enregistrement et diffusion de faits de violences volontaires", appelé "happy slapping". Ils ont tous les deux été interpellés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess