Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Agression homophobe d'un Montpelliérain à Lille

-
Par , , France Bleu Hérault

Un Montpelliérain de 34 ans a été agressé la semaine dernière à Lille, agression ouvertement homophobe. Le commissariat de Lille a refusé d'enregistrer sa plainte au motif qu'elle n'était pas assortie d'un certificat médical. Le préfet du Nord tente de calmer le jeu.

La Police de Lille aurait refusé de prendre la plainte (illustration)
La Police de Lille aurait refusé de prendre la plainte (illustration) © Maxppp -

Montpellier, France

Une enquête est ouverte après l'agression homophobe d'un Montpelliérain à Lille.  Les faits se sont déroulés mercredi dernier, dans le Nord, mais la victime , un homme de 34 ans, homosexuel, n'a pu déposer sa plainte que samedi à Montpellier car le commissariat de Lille a refusé d'enregistrer sa déposition. 

"T'es arabe ou PD ?"

Selon Farès Araoudiou, il sortait du métro de Lille vers 22h, au centre-ville, avec son compagnon qu'il tenait par le bras lorsque le couple a été pris à parti par trois individus . Un trio qui les a menacés et insultés. Des insultes ouvertement homophobes comme "bandes de PD, vous avez pas honte ?" ou encore "T'es un arabe ou un PD ?"

Farès Araoudiou, qui fait de la boxe thaï décide de ne pas se laisser faire. Il se bat avec les trois individus. Bilan : deux côtes et une clavicule fêlée et quatre jours d'ITT (interruption temporaire de travail). Il se présente alors au commissariat de Lille . On lui dit, par interphone, qu'on ne peut pas prendre sa plainte, en l'absence de certificat médical. On lui aurait dit aussi, toujours selon la victime, "qu'ils n'avaient pas à se tenir par le bras".  Il n'est pourtant pas du tout nécessaire d'avoir un certificat médical pour porter plainte. Les enquêteurs peuvent eux-même décider de réquisitionner un médecin légiste.  

#StopHomophobie, la maire de Lille réagit

Dans un communiqué, le préfet du Nord tente de calmer le jeu car cette agression a déjà fait le tour des réseaux sociaux, notamment sur twitter avec le hashtag #StopHomophobie. La maire de Lille, Martine Aubry elle-même twittait dès vendredi soir : "Consternée d'apprendre l'agression d'un couple homosexuel. Tout mon soutien".

Les enquêteurs, qui avaient initialement refusé la plainte, vont donc tenter de retrouver les trois individus agresseurs et peut-être apporter des explications sur le refus d'enregistrer la plainte du Montpelliérain qui a depuis pu faire sa déposition dans un commissariat de Montpellier où il a, semble-t-il, été beaucoup mieux reçu.

Choix de la station

France Bleu