Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Agressions sexuelles dans un club de foot de Castres: "J'ai beaucoup de colère", témoigne la maman d'une victime

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Un éducateur de l'US Castres football a été arrêté, mis en examen et écroué la semaine dernière. L'homme de 27 ans a envoyé des messages à connotation sexuelle à plusieurs jeunes de 13 à 15 ans. Une maman de joueur témoigne pour France Bleu Occitanie.

Les dirigeants de l'US Castres Football sont eux aussi sous le choc
Les dirigeants de l'US Castres Football sont eux aussi sous le choc © Radio France - Marius Delaunay

Castres, France

Elle souhaite garder l'anonymat, pour elle comme pour son fils. Une maman d'un jeune joueur de la catégorie moins de 15 ans à l'US Castres Football a porté plainte mercredi 19 septembre contre un éducateur du club, après avoir vu les messages que recevait son fils. Des messages à forte connotation sexuelle. Quatre autres plaintes ont été déposées contre le dirigeant, un jeune homme de 27 ans, depuis deux ans au club. La mère de famille a accepté de témoigner pour France Bleu Occitanie.

Marius Delaunay: Comment avez-vous su ce qui se passait?

La mère d'une victime: Je l'ai su lundi de la semaine dernière, grâce à mon fils aîné. Il m'a envoyé sur la messagerie WhatsApp le message qu'avait reçu son petit frère, qui est à l'école de football. Un message très explicite, où l'éducateur disait "je t'apprécie beaucoup" avec des coeurs rouges et "je voudrais t'envoyer la photo de ma b...". Mon fils, paniqué, lui a répondu "Non, non ça se fait pas" et il lui a quand même envoyé. Sur le coup, moi, quand je vois ça, clairement je comprends pas... J'avais l'impression que le ciel me tombait sur la tête.  Dès que j'ai vu mon fils je lui ai dit "ça s'est pas possible, c'est trop grave, on va faire ce qu'il y a à faire"

Ça a été dur pour votre enfant?

Ah oui, il est toujours perturbé, il a des problèmes de sommeil. Il faut que je le rassure le soir avec mon mari. Il n'a pas vraiment envie d'en parler en ce moment.

Il y a beaucoup de colère de votre côté?

Sur le coup j'étais abasourdi, et maintenant oui, j'ai beaucoup de colère. Je pense surtout à mon fils, j'espère qu'il n'en gardera pas de séquelles et je me dis qu'heureusement il a beaucoup de ressources, puisqu'il a osé en parler. Je sais que c'est pas facile, surtout envers ses parents à cet âge, mais il ne faut surtout pas laisser passer ça.

Vous connaissiez l'éducateur?

Un peu, depuis août en fait. Et ça m'a surpris puisqu'il était super avec les enfants en plus! C'était un bon encadrant qui mettait des limites et avec qui ça se passait très bien. J'étais loin de me douter qu'il y aurait un problème.

L'éducateur, présumé innocent, a été arrêté mercredi 19 septembre dans l'après-midi, en plein match amical à Dourgne. Il a été placé en maison de détention à la maison d'arrêt d'Albi. Un cellule de soutien psychologique en lien avec la Ligue Régionale de football devrait être mise en place. Une réunion entre dirigeants et parents de joueurs est également prévue la semaine prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu