Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Agression sur le Pont de fil à Tours : la piste terroriste définitivement écartée

jeudi 21 juin 2018 à 17:39 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Le procureur de la République a donné des précisions sur l'auteur des violences sur le pont de fil à Tours. Il s'agit d'un antillais, bénéficiaire du RSA. Il ne sait pas pourquoi il a crié Allahu Akbar et précise ne se souvenir de rien. Il aurait fumé beaucoup de cannabis avant le passage à l'acte.

Les policiers de la BAC n'ont fait usage d'aucune arme pour le maîtriser
Les policiers de la BAC n'ont fait usage d'aucune arme pour le maîtriser © Maxppp - Alexis Sciard/Ip3/Maxppp

Tours, France

Après l'agression au couteau survenue mercredi à Tours vers 14h15 sur le Pont de fil, le procureur de la République de Tours, Jean-Luc Beck a tenu une conférence de presse ce jeudi après-midi. Il a donné des précisions sur l'auteur des faits. Il s'agit d'un antillais de 30 ans, qui vivait depuis peu à Tours et est bénéficiaire du RSA. Il était arrivé récemment de Blois. Lors de sa garde à vue, il a précisé qu'il ne se souvenait de rien.

J'ai crié Allahu Akbar sans savoir ce que ça veut dire ! J'avais beaucoup fumé de cannabis la veille et le matin du passage à l'acte

Lors de sa garde à vue, cet homme qui n'a pas d’antécédents judiciaires, si ce n'est un petit délit routier, a rappelé qu'il avait bien crié Allahu Akbar, mais sans savoir ce que cela voulait dire. Je ne sais pas pourquoi j'ai dit ça ! Selon le procureur de la République de Tours, le mot Allahu Akbar a bien été prononcé par le mis en cause, mais dans un flot de paroles plus ou moins compréhensibles.

Jusqu'à 30 ans de prison

La garde à vue de cet homme sera prolongée jusqu'à vendredi matin. Il sera ensuite présenté à un juge d'instruction pour sans doute une mise en examen pour menaces avec arme, menaces avec arme sur personne dépositaire de l'autorité publique, et tentative d'homicide. Il risque jusqu'à 30 ans de prison. Le procureur de la République a tenu, à l'occasion de cette conférence de presse, à saluer le sang-froid des 3 policiers de la Bac de Tours qui n'ont pas fait usage de leur arme, ni même d'un taser. L'individu a été mis au sol et menotté alors que l'auteur des faits a demandé aux policiers de lui tirer dessus.