Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agression transphobe à Poitiers : "J'aurais pu être défigurée"

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

Une jeune femme transgenre a porté plainte ce lundi à Poitiers après avoir été agressée la semaine dernière. La victime a subi un vol et des insultes LGBT-phobes.

Mendy, 22 ans, la jeune femme transgenre agressée, accompagnée de Yohann Allemand, responsable du Refuge, association qui vient en aide aux jeunes LGBTY en détresse.
Mendy, 22 ans, la jeune femme transgenre agressée, accompagnée de Yohann Allemand, responsable du Refuge, association qui vient en aide aux jeunes LGBTY en détresse. © Radio France - Jules Brelaz

Une nouvelle agression transphobe à Poitiers suscite l'indignation de militants de la cause LGBT. Dans la nuit du mercredi 29 au jeudi 30 juillet, Mendy, 22 ans, a été agressée près de la gare, rue de la roche, par trois individus qui l'ont insultée avant de dérober son sac à main. Deux de ses agresseurs, mineurs, ont été interpellés après les faits. La victime a porté plainte ce lundi au commissariat de Poitiers.

"Ils m'ont traité de sale pédé, sale trans, sale travesti"

"Je marchais seule quand trois jeunes m'ont interpellée et m'ont demandé 150 euros. Je leur ai répondu clairement que je ne les connaissais pas et j'ai tracé ma route", raconte Mendy. Rapidement, les trois jeunes la rattrapent et l'encerclent. "Ils m'ont pris mon sac, ma carte de crédit, et m'ont insultée."

Mendy ne doit son salut qu'à trois jeunes filles qui n'ont pas hésité à intervenir pour la défendre. "Heureusement que ces trois filles étaient là, parce qu'on a pu prévenir la police et la BAC a pu interpeller deux des agresseurs. Sans elles, si j'avais été toute seule, je pense qu'aujourd'hui, j'aurais vraiment la figure défigurée".

Douze agressions LGBT-phobes depuis janvier 2020

Cette nouvelle agression intervient dans un contexte de recrudescence des actes anti-LGBT à Poitiers. "Nous avons recensé douze faits LGBT-phobes depuis janvier 2020 à Poitiers, ce qui est énorme", s'alarme Yohann Allemand, correspondant du Refuge, une association qui vient en aide aux jeunes LGBT en détresse. 

"On constate que beaucoup de ces agresseurs sont des mineurs"

"La plupart du temps, les agresseurs sont en fait des mineurs, donc je pense qu'il y a un gros travail de sensibilisation et de prévention à faire auprès des jeunes mais aussi auprès des adultes. C'est choquant parce qu'on n'a plus le droit de vivre librement, et de se balader dans la rue comme on est. Je trouve ça intolérable. Ça n'a pas sa place à Poitiers, ni en France, ni ailleurs dans le monde".

Après avoir alerté la mairie de Poitiers, Yohann Allemand se réjouit d'avoir obtenu un entretien, "prévu fin août", avec Alexandra Duval, conseillère municipale en charge de l'action sociale et de l'égalité des droits.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess