Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Agression violente à Oudon après la finale du Mondial : deux hommes reconnaissent les faits

jeudi 26 juillet 2018 à 12:21 Par Maxime Bacquié, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Deux hommes d'une trentaine d'années qui vivent sur la commune de Oudon ont reconnu ce jeudi matin l'agression très violente d'une femme de 60 ans la nuit après la finale de la Coupe du Monde de football. Ils vont être présentés à un juge au tribunal de Nantes. Deux autres hommes ont été relâchés.

Illustration gendarmerie
Illustration gendarmerie © Radio France - Guillaume Chhum

Oudon, France

Interpellés mercredi au petit matin, deux hommes d'une trentaine d'années, de nationalité roumaine, ont reconnu ce jeudi matin avoir agressé une femme de 60 ans la nuit après la finale de la Coupe du Monde de football. Ces deux hommes qui vivent sur la commune, ont expliqué en garde à vue, qu'ils ont suivi la victime lorsqu'elle a quitté le bar San Paolo vers 1h30 du matin, après avoir vu la finale de la Coupe du Monde avec des amis. 

Un calvaire en deux temps pour la victime

Les deux agresseurs étaient également dans ce bar ce soir-là, et ils ont donc suivi la victime. Un des deux hommes l'agresse d'abord physiquement, violemment. Le calvaire continue puisque dans un second temps le deuxième homme la viole, avant de laisser la victime hagard. Tout cela se serait déroulé près du port de Oudon, des objets de la victime ayant été retrouvés dans ce secteur.

Cette habitante de la commune n'a été retrouvée que vers 6h ce matin-là, le 16 juillet, errante, le visage tuméfié. Elle s'est vue prescrire 40 jours d'ITT (Interruption temporaire de travail). Dans la commune cette agression a provoqué une vague d'émotion. Une marche blanche a réuni près de 250 personnes samedi dernier. 

Une vague d'émotion à Oudon

Deux autres hommes avaient été interpellés mercredi par les gendarmes mais, s'ils se trouvaient bien dans le bar le soir de l'agression, ils n'ont pas participé aux faits. Ils ont relâchés. Concernant les deux hommes qui ont reconnu l'agression, ils seront donc présenté à un juge ce jeudi après-midi au tribunal de Nantes, le premier pour agression ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à huit jours, le deuxième pour viol.