Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agressions anti-Asiatiques: quatre hommes jugés dès ce jeudi à Créteil

-
Par , France Bleu Paris

Quatre hommes sont jugés à partir de ce jeudi, au tribunal judiciaire de Créteil pour vols avec violence, en réunion, et avec la circonstance aggravante de racisme. Une cinquantaine de victimes, majoritairement asiatiques, ont été identifié par les enquêteurs.

C'est l'une des premières affaires jugées depuis le déconfinement
C'est l'une des premières affaires jugées depuis le déconfinement © Maxppp - Nicolas Kovarik

Agressions racistes ou vols motivés par l'appât du gain ? Quatre hommes, dont un mineur au moment des faits, sont jugés à partir de ce jeudi à Créteil, dans le Val-de-Marne pour une cinquantaine de vols avec violence sur des personnes majoritairement d'origine asiatique. Ce procès, qui se tient sur deux jours, est l'un des premiers à avoir lieu au tribunal judiciaire de Créteil depuis le début du déconfinement. 

Une zone géographique bien précise

Ces jeunes, âgés de 18 à 21 ans, dont deux d'entre eux attendent leur procès en prison, seront jugés pour vols avec violence, en réunion, et avec la circonstance aggravante de racisme.  Celui qui était mineur au moment des faits sera jugé à huis clos par un juge des enfants. Ils avaient été interpellés en mai 2019, quelques jours avant l'ouverture d'une enquête confiée à un juge d'instruction pour tenter d'identifier le plus grand nombre de victimes de ces vols. Dans le Val-de-Marne, ces agressions se concentrent principalement dans les villes d'Ivry et Vitry-sur-Seine,  proches du 13e arrondissement de la capitale où vit une importante communauté asiatique.

Un mode opératoire bien rôdé 

Au total, les enquêteurs ont identifié une cinquantaine de victimes, des femmes et des hommes souvent âgés, même si les associations estiment qu'elles sont en réalité plus nombreuses, beaucoup d'entre elles ne déposant pas plainte. Les agressions se sont déroulées, à la chaîne, et en l'espace de quelques jours avec le mode opératoire suivant : les agresseurs, en bande, repéraient une victime, la poursuivaient sur plusieurs mètres, puis tentaient de lui dérober son sac à main. Si elle résistait, elle était rouée de coups.  

Des faits motivés par des préjugés racistes ?

Alimentées par des préjugés racistes tels que "les Asiatiques ont toujours du cash sur eux", ces attaques seraient aussi devenues "un rite de passage" pour des jeunes souhaitant intégrer la bande, selon des enquêteurs. "Pour nous, le caractère raciste ne fait aucun doute. Toutes ces victimes ont été choisies parce qu'elles sont perçues comme asiatique. La justice doit le prendre en compte", insiste maître Lam Soc, avocat des victimes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess