Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Agressions au jardin de l'Evêché à Limoges : 2 hommes interpellés

vendredi 9 novembre 2018 à 17:32 Par France Bleu Limousin, France Bleu Limousin

Après plus d'un mois d'enquête suite à des agressions commises dans le jardin de l'Evêché à Limoges fin septembre, deux jeunes limougeauds de 18 et 20 ans ont été interpellés et placés en garde à vue, ce jeudi.

La police de Limoges pense avoir identifié deux auteurs présumés d'agressions au jardin de l'Evêché (image d'illustration)
La police de Limoges pense avoir identifié deux auteurs présumés d'agressions au jardin de l'Evêché (image d'illustration) © Maxppp - Alexandre Marchi

Limoges, France

Les faits remontent à la nuit du 30 septembre dernier. La police avait enregistré plusieurs plaintes, suite à des agressions commises dans les jardins de l'Evêché à Limoges, agressions qui avaient fait au moins cinq victimes. 

Après plusieurs semaines d'investigations, les enquêteurs de la Sûreté Départementale du Commissariat de Limoges pensent avoir identifié deux auteurs présumés des faits. Interpellés ce jeudi en milieu de matinée, deux jeunes limougeauds âgés de 18 et 20 ans ont été placés en garde à vue. Selon la police, ils ont été formellement reconnus par trois victimes distinctes, lors de présentation derrière des vitres sans tain et après présentation de planches photographiques. 

Les deux jeunes mis en cause, "très défavorablement connus de la police et de la justice", selon les enquêteurs, ont nié tout violence, reconnaissant tout au plus avoir eu une "altercation" en fin de soirée. 

Les gardes à vue des deux hommes ont été levées en milieu de matinée. Ils devaient être présentés ce vendredi au parquet. Les investigations menées par la Sûreté Départementale de Limoges se poursuivent.