Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agressions de policiers à Béziers : le prévenu tente de se suicider avec un couteau au cours de sa garde à vue

-
Par , France Bleu Hérault

Le procès du jeune homme suspecté d'avoir agressé des policiers à Béziers le weekend du 15 août a été reporté. Au cours de sa garde à vue, il a saisi un couteau, oublié sur un bureau au commissariat, et aurait tenté de mettre fin à ses jours d’après son avocate. Ce dernier sortait à peine de prison.

Salle des pas perdus du Palais de justice de Béziers
Salle des pas perdus du Palais de justice de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Le jeune de 19 ans, suspecté d'avoir agressé et insulté huit policiers et un buraliste au cours d'un cambriolage le weekend du 15 août 2020 à Béziers, reste en prison jusqu'à son procès. Il devait être jugé ce mardi. Il a demandé un délai supplémentaire pour préparer son procès. L'audience a été reportée au 23 septembre à 14h. Il risque jusqu'à 10 ans de prison. Ce Biterrois est poursuivi pour outrage, rébellion, violences sur les forces de l'ordre. Il était ivre au moment des faits.

Connu de la justice pour violences

Lors de sa garde à vue, le prévenu a tenté de se suicider avec un couteau explique son avocate, Solène Mangin. ''_Mon client a une peur bleue de retourner en prison. L'arme blanche se trouvait sur le bureau d'un policier juste derrière lui. Il a fallu plusieurs fonctionnaires pour le maîtrise_r. C'est un appel à l'aide qu'il nous lance."

''Le retour en prison va être difficile'' dixit son avocate Solène Mangin

Malgré son jeune âge, ce Biterrois a déjà passé deux ans derrière les barreaux pour des vols avec violence en réunion. Des agressions de personnes âgées en pleine rue, à proximité de la cathédrale de Béziers.  À l'époque, il n'avait que 17 ans. 

Né dans le Calvados, ce jeune est sorti de détention il y a seulement un mois. C'était le 18 juillet. Depuis sa remise en liberté, il est retourné vivre chez sa mère à Béziers. Une famille éclatée de six enfants. Il n'a plus de nouvelle de son père. Sans emploi ni formation il apparaît à l'audience comme quelqu'un d'abattu, ayant bien du mal à expliquer son comportement. Il ne trouve pas les mots pour justifier autant de violence.

Ce jour-là, sa mère lui avait demandé de rapporter des cigarettes. Où est-il allé avant d'arriver chez le buraliste  ? Pourquoi s'est-il retrouvé dans un état d'ivresse avancé ? Me Solène Mangin veut comprendre. C'est pour cette raison qu'elle demande un délai supplémentaire pour préparer sa défense et réclame une nouvelle expertise psychiatrique.

Une précédente expertise a mis en avant un jeune homme perturbé, ayant du mal à s'exprimer sauf par une extrême violence. Aucune anomalie mentale ni psychiatrique n'a été décelée chez lui. Lors de sa garde à vue, il a pourtant tenté de suicider avec un couteau.  

"Je ne souhaite à personne de séjourner en prison."

Ses deux années en détention auraient été un véritable calvaire. En attendant son procès, il reste en détention provisoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess