Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Agressions en hausse contre les sapeurs-pompiers des Vosges

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Les agressions contre les sapeurs-pompiers des Vosges sont en hausse ces trois dernières années. Le SDIS, les forces de l'ordre et la justice activent un protocole de prévention et de lutte contre un phénomène qui inquiète.

Commissariat central d'Epinal
Commissariat central d'Epinal © Radio France - Hervé Toutain

Vosges, France

Il y a d'abord les chiffres. Dans les Vosges, le taux d'agressions contre les sapeurs-pompiers est supérieur à la moyenne nationale. 12 cas recensés l'année dernière contre 8 dans les départements hexagonaux d'importance similaire. Des agressions, en majorité verbales, qui sont en hausse ces trois dernières années. Déjà 13 incidents comptabilisés depuis le début de l'année. Ils n'étaient que 6 en 2017. La plupart des agressions qui visent des sapeurs pompiers interviennent lors d'interventions de secours d'urgence aux personnes. Différends familiaux ou rixes en état d'ébriété ou de démence.   

"Zéro tolérance"

Pour tenter d'enrayer le phénomène, le SDIS, la police, la gendarmerie et la justice travaillent ensemble à la prévention et à la répression de ces actes de violence. "Mon objectif c'est zéro tolérance" affirme le Colonel Sacha Demierre. Le patron du service départemental d'incendie et de secours des Vosges incite les sapeurs-pompiers cibles d'une agression à porter plainte à titre individuel. Un officier les accompagne au poste de police ou à la gendarmerie, alors qu'un avocat est systématiquement mandaté pour suivre la procédure.

"Ces hommes et ces femmes replissent une mission vitale de service public, leur temps est précieux" souligne le Colonel Brice Mangou. Le Commandant du groupement de gendarmerie des Vosges estime qu'encadrer baliser et accélérer le dépôt de plainte d'un sapeur-pompier est une nécessité et une manière de faciliter l'activité des soldats du feu.

Des échanges d'informations en temps réel entre le SDIS et les forces de l'ordre, sont également prévus, notamment dans le cadre de situations tendues sur le terrain.    

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu