Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agressions sexuelles au pôle gym de Saint-Étienne : le parquet annonce de "nouvelles investigations"

Le parquet de Saint-Étienne a annoncé ce mardi que de nouvelles investigations allaient être menées dans l'affaire des agressions sexuelles au pôle gym de Saint-Étienne. Début février, plusieurs anciennes gymnastes avaient mis en cause un ancien bénévole dans le journal l'Équipe.

D'anciennes gymnastes racontent avoir été agressées sexuellement dans les années 1980-1990 (photo d'illustration).
D'anciennes gymnastes racontent avoir été agressées sexuellement dans les années 1980-1990 (photo d'illustration). © Maxppp - D. Douieb.

La justice a ordonné de "nouvelles investigations" dans le dossier d'agressions sexuelles au pôle gym de Saint-Étienne. Début février, d'anciennes gymnastes avaient accusé un ancien bénévole de viol et d'agression sexuelle dans les colonnes du journal l'Équipe. Caroline Jacquet, Morgane André et Juliette Drahi avaient toutes les trois dénoncé les agissements du même homme.

Des actes d'enquête "supplémentaires"

Si la plainte déposée par Caroline Jacquet pour agression sexuelle avait été classée sans suite en 2010 (pour cause de prescription), à la suite de l'enquête des gendarmes de Montrond-les-Bains, le parquet explique que l'examen du dossier "révèle que des actes d'enquête complémentaires sont susceptibles de concourir à la manifestation complète de la vérité".

En clair, l'enquête reprend. Le parquet précise que les investigations "porteront aussi sur des faits similaires qui auraient été commis en 1985-1986 par le même individu, et qui viennent d'être dénoncés par une autre ex-gymnaste du pôle stéphanois, âgée à l'époque de 12 ou 13 ans".

Il aurait donc d'autres victimes du même homme. Ce qui ne surprend pas Caroline Jacquey, aujourd'hui installée en Ardèche. "J'ai vu des filles arrêté du jour au lendemain, je me suis parfois demandé si ça avait un rapport", explique l'ancienne gymnaste. Elle doit être auditionnée dans une quinzaine de jours par les gendarmes de la brigade de recherches de Saint-Étienne, désormais en charge de l'enquête.

Suspension de l'ancienne entraîneuse de Caroline Jacquey

Par ailleurs, Muriel Cavallero, ancienne entraîneuse du pôle France de Saint-Étienne et que Caroline Jacquey dit avoir prévenu de son agression en 1988, a été suspendue de toute fonction d'encadrement pendant six mois. Elle avait récemment démissionné de ses différents mandats dans le milieu de la gymnastique : membre du conseil d'administration du Pôle France de Saint-Étienne, vice-présidente du comité régional Auvergne Rhône-Alpes et membre de la commission nationale formation de la FFGym.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess