Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Agressions sexuelles présumées : la garde à vue de Christophe Ruggia, accusé par Adèle Haenel, prolongée

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Accusé d'"attouchements" par l'actrice Adèle Haenel, le réalisateur Christophe Ruggia a vu sa garde à vue prolongée à l'issue des 24 premières heures pour "agressions sexuelles sur mineur de 15", a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Christophe Ruggia en octobre 2015
Christophe Ruggia en octobre 2015 © AFP - Francois Guillot

Accusé d'agressions et de harcèlement sexuels par l'actrice Adèle Haenel lorsqu'elle avait entre 12 et 15 ans, le réalisateur français Christophe Ruggia a vu sa garde à vue prolongée à l'issue des 24 premières heures débutées mardi.

Et ce dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte le 6 novembre dernier par le parquet de Paris "des chefs d'agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité et harcèlement sexuel" et après la plainte déposée par la comédienne dans la foulée.

Christophe Ruggia, 55 ans, était entendu par les enquêteurs de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP), a précisé le parquet de Paris, confirmant une information de LCI.

"Attouchements", "baisers forcés dans le cou" et "harcèlement sexuel permanent"

Dans une enquête publiée début novembre par Mediapart, l'actrice a dénoncé "l'emprise" que Christophe Ruggia aurait exercée sur elle pendant la préparation et le tournage du film "les Diables", puis un "harcèlement sexuel permanent", des "attouchements" répétés et des "baisers forcés dans le cou", qui auraient eu lieu chez lui et lors de plusieurs festivals internationaux, le tout alors qu'elle était âgée de 12 à 15 ans.

Les faits rapportés par Adèle Haenel ne sont pas prescrits.

Le réalisateur a nié ces agressions 

Christophe Ruggia avait réfuté ces accusations par la voix de ses avocats avant d'adresser un droit de réponse à Mediapart dans lequel il affirmait avoir "commis l’erreur de jouer les pygmalions avec les malentendus et les entraves qu’une telle posture suscite".

Par ce témoignage, Adèle Haenel a ravivé en France les échos du mouvement #MeToo né à Hollywood en 2017 avec l'affaire Harvey Weinstein, producteur américain accusé d'agressions sexuelles par plusieurs actrices et jugé actuellement à New York. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu